Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

IFA 2018

Un IFA 2018 bien sage pour BSH

En 2018, le groupe BSH a mis le paquet sur la connectivité avec Home Connect, décliné sur quasiment toutes les gammes de produits. Au regard des nouveautés présentées lors de l’IFA, 2019 sera une année plus calme pour Bosch et Siemens, qui se contentent principalement de renouveler leurs gammes. À noter tout de même la présence de quelques nouveautés qui ont su nous interpeler, notamment dans le domaine du petit électroménager.
 
Alexandra Bellamy
 

Chez Bosch, toutes les gammes inférieures à la Série 8 ont été renouvelées dans le courant de l’année 2018. Ce sont principalement ces modèles qui se trouvent présentés à Berlin.
 
Renouvellement des gammes de fours, qui bénéficient de cavités agrandies
 
Sur les Série 4 et Série 6 (de 400 € à 1000 €), on retrouve des finitions en inox et une interface mêlant molettes et commandes tactiles. Sondes de cuisson et programmes automatiques sont également de la partie. Ces nouveaux fours voient leur cavité s’agrandir, puisqu’elle est portée à 71 L, comme celle du Série 8. Bosch met enfin en avant un nettoyage facilité (EcoClean). Sur certaines références, on relève la présence d’accessoires malins comme des rails télescopiques déclipsables ou deux demies lèche-frites, pratiques pour cuisiner de petites portions.
De son côté, Siemens présente la gamme iQ500 dans sa nouvelle version (à partir de 699 €). Le fabricant a fait le même choix d’une cavité agrandie, d’un volume de 71 L. Les fours de cette série arborent des boutons avec affichages et pictogrammes rétro-éclairés bleus. Ils bénéficient de fonctions comme le préchauffage rapide ou Cool Start (qui supprime la phase de préchauffage pour la cuisson des surgelés). Juste en dessous dans la gamme, les modèles à chaleur pulsée de la série iQ300 (à partir de 499 €), disposent de la même cavité agrandie (71 L) et de deux molettes rétractables.
 
Siemens mise sur les hottes

Si les hottes aspirantes présentées par Siemens ne sont pas nouvelles, la marque les met spécialement en avant. Le constructeur présente une gamme complète, aux formats variés. L’esthétique a été soignée. Sur ces hottes, on trouve d’ailleurs un système d’éclairage réglable via l’application, dans un but décoratif : l’utilisateur peut choisir son éclairage parmi 250 couleurs. D’un point de vue pratique, l’accès au filtre est facilité, tandis que les hottent se connectent avec les tables de cuisson StudioLine pour un réglage automatique de la vitesse d’aspiration. 
La marque présente également une nouvelle hotte escamotable iQ700, de 90 cm. L’installation se veut facilitée grâce à un moteur qui s’installe en position avant ou arrière et peut même être déporté. Cette hotte sera déclinée en verre et inox (iQ700, environ 1800 €) ou en inox (iQ500, environ 1500 €).
Du côté de Bosch, la nouveauté est une table de cuisson Série 6 avec hotte intégrée (en cours de lancement à 2500 €). Elle arbore deux foyers ronds et deux foyers combinables et embarque le système de capteur PerfectFry Sensor, qui promet des cuissons toujours parfaites. Bosch annonce également un niveau sonore contenu : 69 dB en mode intensif.
 
De nouveaux lave-linge séchants de capacité confortable

Le lave-linge séchant Série 6 i-Dos est l’une des nouveautés que Bosch présente en grande pompe comme une « première mondiale ». L’appareil dispose d’un système de dosage automatique, de capteurs AquaSensor (pour le dosage et l’adaptation de la durée du cycle) et d’une connexion Wi-Fi. Ce modèle lave 10 kg de linge et en sèche 6 kg. C’est justement sur ce point que Bosch met l’accent : la possibilité d’enchaîner lavage et séchage de 6 kg de linge, une capacité importante pour ce type d’appareil. Il sera lancé en février 2019, à 1490 €.
Du côté de Siemens, le modèle iQ500 (lancé à 1399 €) affiche les mêmes capacités de lavage et de séchage : respectivement 10 kg et 6 kg. Les programmes rapides sont mis en avant, l’appareil promettant du linge lavé et séché en 1 h. Ce modèle également connecté en Wi-Fi embarque une fonction de défroissage (SmartFinish) et MyTime, un système de programmation pratique, qui s’adapte au temps dont dispose l’utilisateur.
 
La personnalisation des couleurs chez Bosch

Point de nouveauté dans le domaine du froid, si ce n’est la déclinaison du concept VarioStyle, lancé au printemps 2018. Pour rappel, il s’agit de réfrigérateurs combinés (999 € le réfrigérateur, 249 € la façade) à façades interchangeables. En plus des 19 coloris existants, Bosch en présente 5 nouveaux, plus classiques.
Dans le même esprit, le fabricant expose des robots de cuisine aux couleurs personnalisables : 300 combinaisons possibles, toutes aussi pétillantes les unes que les autres. Un de nos coups de cœur du stand ; hélas, sa commercialisation n’est pas prévue en France. 
 
PEM : quelques nouveautés prometteuses

Bosch cède à la tendance du potager d’intérieur et lancera SmartGrow en France au mois de mars : 149 € pour le modèle accueillant 3 cartouches, 249 € pour la version 6 cartouches. L’appareil a été développé en partenariat avec la marque finlandaise Plantui ; c’est d’ailleurs elle qui fournira les capsules de graines. Pour l’instant, Bosch a emprunté le design de son potager à Plantui, mais travaille déjà sur d’autres formes, présentées sur son stand à titre d’exemple.
Autre intéressante nouveauté de Bosch : le super blender sous-vide VitaMaxx. En exploitant la technologie sous-vide, Bosch est parfaitement dans la tendance. En effet, de nombreux fabricants se sont laissés séduire par les avantages du mixage sous-vide : en limitant l’oxydation, les vitamines et minéraux sont mieux conservés, de même que la couleur des ingrédients et la texture homogène des préparations. Et le modèle de Bosch a « un truc » en plus : il est livré avec des boîtes, une gourde et un tube. Ce dernier permet de mettre des ingrédients sous-vide dans les récipients extérieurs - une excellente idée. Le VitaMaxx sera lancé en mars, à 349 € et 399 € avec différents packs d’accessoires.
Encore chez Bosch, on découvre une déclinaison des gammes d’aspirateurs-balais. Le fabricant ayant lancé un modèle multifonction l’année dernière, la nouveauté de cet IFA est un 2-en-1 (25 V) dont les accessoires sont intelligemment intégrés dans le manche. Le Flexxo est en cours de lancement, à 260 €.
Enfin, chez Siemens, ce sont les robots café qui sont à l’honneur, notamment la gamme lancée peu de temps avant l’IFA. Le modèle phare, EQ9 Plus, est présenté dans sa version haut de gamme (2649 €), pourvue de deux bacs à grains et deux broyeurs en céramique, pour éviter les mélanges de saveurs. La version simple bac coûte elle 2049 €. Cette machine connectée (Home Connect) est pourvue d’un chauffe-tasses, permet d’enregistrer 10 profils d’utilisateur et est livrée avec une carafe à lait clipsable sur le côté. Elle est en mesure de préparer deux boissons lactées simultanément.

place_holder
place_holder
place_holder