Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

0

Sérénité affichée au congrès Pro 2018

Lancement prochain d’un site marchand, croissance du chiffre d’affaires, augmentation du nombre d’adhérents… Le groupe Pro a affiché des perspectives positives lors de son congrès annuel, qui s’est tenu à Lyon du 15 au 17 septembre 2018. Un événement qui a aussi permis de rassurer le réseau quant à l’avenir d’une distribution indépendante modernisée.

 
Par Philippe Michel
 



Les adhérents qui se sont rendus au congrès Pro étaient impatients, comme chaque année, de se retrouver entre eux, de découvrir les nouveautés des marques mais aussi, dans une certaine mesure, d’être rassurés face à une actualité très dense, notamment dans la distribution de biens techniques. Entre alliances, rachats et autres projets de franchise, avec l’ogre Amazon en toile de fond, jamais l’avenir n’avait semblé aussi incertain. Et c’est pourquoi le discours du dîner de gala, prononcé par Pierre Thuillier, Directeur Général du groupe Thuillier, et Claude Robardet, Président de Pro & Cie, a été particulièrement suivi par les adhérents Pacte réunis dans une salle pleine.
 

Pierre Thuillier, Directeur Général du groupe Thuillier et Claude Robardet, Président de Pro

 
« Hier soir Claude et moi nous avons dû aller plus loin que d’habitude dans nos propos car nos adhérents ont posé beaucoup de questions, suite aux informations qu’ils reçoivent depuis plusieurs mois. Il fallait donc y répondre. Nous avons essayé d’arrêter le temps, de présenter notre vision, qui est celle d’un groupe autonome, doté d’une bonne capacité financière et qui n’est pas endetté. » Ce à quoi ajoute Claude Robardet : « nous voulions faire comprendre à nos adhérents qu’il fallait rester calme car nous étions vigilants à tous ces changements ».
La teneur exacte des propos tenus restera dans cette salle de Lyon Eurexpo. Nous pouvons toutefois, en tant que témoins privilégiés, affirmer que la salle a été particulièrement réceptive au discours tenu par Claude Robardet et Pierre Thuillier. Le message général se résume aussi dans le titre de l’éditorial du journal interne de Pro : « un commerce moderne à visage humain ».
Enfin, lors de la conférence de presse tenue lors du congrès, nous avons demandé à Pierre Thuillier quel était l’effet de l’alliance entre Boulanger et Ex & Co sur le partenariat noué avec Digital, Ubaldi, Pro et Ex & Co. Pierre Thuillier n’a pas souhaité approfondir la question, relevant juste qu’il « comprenait les raisons qui avaient mené Ex & Co à signer l’accord avec Boulanger et que des discussions pour prolonger celui établi entre Digital, Ubaldi, Pro et Ex & Co étaient en cours. »

 

Des perspectives positives dans un marché difficile

Alors que le marché connaît actuellement quelques difficultés, notamment dans le PEM habituellement porteur, les résultats du groupe Pro sont eux revenus à la hausse. « Sur l’année en cours nous sommes à + 5,7%, en cumul » détaille Pierre Thuillier. Et depuis avril jusque fin août, tous les mois sont positifs. Cela s’explique par la coupe du monde qui reste un booster pour les ventes, même si ce n’est pas aussi fort qu’avant. Nous avons aussi enregistré l’arrivée de nouveaux adhérents, en nombre supérieur aux années précédentes. Et nous avons monté le niveau global de nos stocks pour mieux répondre à la demande de nos magasins clients.  Enfin, nous avons déployé la livraison 2 fois par semaine pour nos adhérents les plus performants… »
Des adhérents qui sont aujourd’hui 1 000 à souscrire à un contrat Pacte et 450 à être sous enseigne Pro. « Si la fréquentation du congrès a été légèrement moindre cette année, reconnaît Pierre Thuillier, c’est que nous avons eu des départs à la retraite chez Pro qui n’ont pas été remplacés. Mais l’année prochaine, les nouvelles entrées auront comblé ce déficit ponctuel ».
Et pour Claude Robardet, les nouvelles signatures ne justifient pas à elles seules la croissance : « à quelques exceptions près, quasiment tous les adhérents que j’ai croisés à Lyon ont le sourire. Et surtout, ils affichent des résultats en croissance, de 3 à 5%. » 

 



Un site marchand et un maintien de la télé

La digitalisation du commerce et la possibilité pour les consommateurs d’acheter via internet ne sont pas oubliés par la centrale Pro. Si le réseau a comme premières forces le point de vente, le service et les relations humaines, il faut qu’il puisse aussi offrir un choix plus large. Les tables collaboratives en magasin, le site enseigne et les sites magasins ont permis d’élargir le choix du consommateur. Ne manquait plus que la création d’un véritable site marchand, ou l’internaute pourrait acquérir un produit chez Pro, de chez lui et sans aller dans le magasin si il le souhaite.
« Nous avons achevé cet été le cahier des charges, explique Vincent Pagart, Directeur Communication chez Pro. Le développement est aujourd’hui en cours et nous espérons le lancer en fin d’année ».
Le fonctionnement pour le client est assez simple, et pour le magasin également. Les achats seront facturés par la centrale Pro. Et pour chaque achat, le client se verra attribué un magasin référent. Puis il pourra choisir entre une livraison sur seuil, effectuée par la plateforme, le mode clic and collect dans le magasin ou alors opter pour la formule livraison, installation, mise en service etc… qui sera alors gérée par le point de vente.
Dans les trois cas de figure, l’adhérent touchera la totalité de la marge sur la vente du produit acheté en ligne. Les options, comme le coût de la livraison, sont encore en cours d’élaboration et seront soumises ultérieurement, et de manière plus précise, aux adhérents.
Ce chaînon manquant dans la relation entre le consommateur et le magasin Pro vient donc d’être créé et le réseau se trouve aujourd’hui avec toutes les armes modernes pour continuer à progresser. Avec une arme supplémentaire qu’est celle du service, symbolisé par la mise en place des garanties Premium, qui connaissent un réel succès auprès des clients du réseau.
Et pour ne pas négliger la notoriété, Pro continue d’investir dans le media TV, avec une présence forte sur France 3 (sponsoring météo), BFM TV (sponsoring Culture geek) et partenaire d’émissions de jeux sur France Télévision ( Slam, Motus, Tout le Monde veut prendre sa place…).
 

 

 
place_holder
place_holder
place_holder