Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

Cuisinistes

Le SNEC ouvre son centre de formation dédié aux cuisinistes

Développer une formation d’excellence du concepteur-vendeur et concevoir de nouveaux produits pédagogiques sont parmi les objectifs du Syndicat national de l’Equipement de la Cuisine en lançant le Campus SNEC. Ce nouvel organisme de formation est principalement adapté aux besoins des cuisinistes avec notamment des programmes développés sur mesure. L’organisation syndicale poursuit par ailleurs ses activités de porte-parole de la profession sur des dossiers d’actualité tel le maintien de la TVA à taux réduit.

Nicole Maïon

Il n’y a pas eu de trêve estivale pour les équipes du  SNEC. Le Syndicat national de l’Equipement de la Cuisine a finalisé la mise en œuvre de l’un de ses principaux chantiers définis lors de la dernière assemblée générale en 2017, à savoir l’organisation de formations sur-mesure SNEC dédiées aux concepteurs vendeurs sur l’ensemble du territoire. Jusqu’à présent, le SNEC, à travers la branche, avait géré les fonds de formation de la filière et homologuait les formations dédiées aux cuisinistes.  L’organisme professionnel  passe aujourd’hui de l’autre côté de la barrière en créant le Campus SNEC. Ce centre de formation a pour objectif de répondre aux besoins des enseignes et des distributeurs en manque de profil spécifique aux métiers de concepteur vendeur. « C’est « également une réponse apportée à une vision du syndicat dès sa création en 1950, notamment à former les jeunes et les adultes en reconversion » souligne Christian Sarrot, secrétaire général du SNEC.  

 

Une offre à la carte et adaptée aux PME et TPE que sont les cuisinistes

Pour ce faire, Séverine Desbois, anciennement du centre de formation AFPIA Sud-Est agréé par le SNEC, a intégré le syndicat professionnel début juin afin de lancer et développer le programme et parcours de formation du nouvel organisme de formation. « Notre  objectif est de répondre aux besoins en formation des cuisinistes, et ce, quel que soit leur taille ou leur statut. « Les formations délivrées par le SNEC répondent à un besoin, un aspect sur mesure qui n’existait pas sur le marché ». A la clé, des modules de formation composés à la carte afin d’être adaptés aux contraintes des entreprises et ce même dans leurs locaux, sur tout le territoire national.  Séverine Desbois souligne ainsi : « on a toujours l’impression qu’une formation professionnelle est longue, chère et exige de se rendre dans une école, ce qui n’est guère compatible avec une vie professionnelle et familiale. Nous souhaitons changer le regard sur la formation avec notre offre à la carte et adaptée aux PME et TPE que sont les cuisinistes ». 

 

Aucune formation cuisiniste n’est disponible au sein des filières de l’Education Nationale

Trois niveaux de formation sont proposés en termes de durée : des formations courtes, sur mesure, de 1 à 5 jours afin de professionnaliser les collaborateurs, un parcours de formation de 6 semaines à destination des nouveaux concepteurs-vendeurs ainsi que le CQP « concepteur-vendeur de cuisines et aménagement intérieur » et la certification «  décorateur de cuisines et aménagement intérieur », certifications développées par la Branche Professionnelle du Négoce de l’Ameublement, pour lesquelles le SNEC, première chambre sectorielle de la FNAEM, a été agréée en Juin 2018.

L’équipe de formateurs professionnels du Campus SNEC est composée de profils cuisinistes, commerciaux, d’agenceurs et d’architectes intérieurs, maîtrisant les préoccupations du marché afin de répondre précisément au besoin en formation des cuisinistes. Basées à Lyon, des premières entreprises ont d’ores et déjà fait appel au Campus Snec pour des formations dès septembre 2018. 

Des actions de communication vont également être développées auprès des jeunes et des moins jeunes afin de convaincre du potentiel du marché de l’emploi de concepteur vendeur et de l’intérêt d’une formation certifiante sachant qu’aucune formation cuisiniste n’est disponible au sein des filières de l’Education Nationale.

 

Aller plus loin...

Le SNEC souhaite, à cet égard, être force de propositions et pourquoi pas aller plus loin en matière d’offres de formation que ce soit dans le domaine de l’électroménager, la salle de bains, le dressing, …en se positionnant comme « plateforme créative » selon Christian Sarrot. A la clé, un éventail de services élargi pour l’organisme professionnel mis à la disposition des quelques 2500 cuisinistes répartis dans l’hexagone.

 

En savoir plus

TVA à taux réduit : le SNEC invite les cuisinistes à se mobiliser 29/06/2018

 

 

place_holder
place_holder
place_holder