Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

Flash infos

Commerce de détail : le climat des affaires progresse légèrement en juillet

Pour les chefs d'entreprise du commerce de détail et du commerce et de la réparation automobiles interrogés ce mois par l'INSEE, le climat des affaires reste favorable en juillet 2018. L'indicateur qui le synthétise gagne un point, à 113. Il reste largement supérieur à sa moyenne de longue période (100), qu'il atteint ou dépasse depuis février 2015.

Les chefs d'entreprise sont plus nombreux qu'en juin à déclarer une hausse de leurs ventes passées. Le solde correspondant passe au-dessus de son niveau moyen. Concernant les trois prochains mois, les chefs d'entreprise restent partagés : le solde relatif aux prévisions de ventes augmente, atteignant son plus haut niveau depuis plus de dix ans, celui sur les intentions de commandes est quasi stable, alors que celui sur les perspectives générales d'activité continue de baisser. Chacun de ces trois soldes demeure supérieur à sa moyenne de longue période.

Les chefs d'entreprise sont un peu plus nombreux que lors de la dernière interrogation à indiquer des hausses de prix tant sur les derniers que sur les prochains mois. Les soldes correspondants se situent au-dessus de leur moyenne. La situation de trésorerie est déclarée un peu moins aisée qu'en mai, le solde correspondant se rapprochant de son niveau moyen.

Stabilité de l'opinion sur l'emploi 

Les soldes d'opinion relatifs à l'emploi passé comme prévu sont stables, du fait du commerce de détail. Dans ce dernier secteur, le solde relatif à l'emploi passé se situe à son niveau moyen tandis que celui relatif à l'emploi prévu est au-dessus. Dans le commerce et la réparation automobiles, ces soldes évoluent peu, se maintenant à des niveaux très élevés.

Les généralistes mieux que les spécialistes

Dans le commerce de détail, le climat des affaires est stable. En juillet, l'indicateur qui le synthétise demeure à 107, au-dessus de sa moyenne de longue période (100) depuis mai 2017.

Les commerçants généralistes sont légèrement plus nombreux qu'en juin à indiquer une baisse de leurs ventes passées, alors que c'est l'inverse dans le commerce spécialisé. Les soldes correspondants demeurent inférieurs à leur moyenne de longue période.

Dans l'ensemble, le solde d'opinion sur les prévisions de ventes augmente depuis trois mois. Les soldes relatifs aux intentions de commandes et aux perspectives générales sont quasi stables. Chacun des trois reste au-dessus de son niveau moyen.

Plus de détaillants que lors de la dernière interrogation indiquent une hausse de leurs prix passés et prévus. Les soldes correspondants se situent au-dessus de leur niveau moyen.

La situation de trésorerie est estimée aussi aisée qu'en mai, le solde demeurant proche de sa moyenne.

Commerce et réparation automobiles, le climat des affaires à un très haut niveau

Dans le commerce et la réparation d'automobiles et de motocycles, le climat des affaires, quasi stable, se situe à un niveau très élevé (118). Il est au-dessus de sa moyenne de longue période (100) depuis janvier 2015.

Les soldes relatifs aux ventes passées et aux intentions de commandes augmentent, celui sur les ventes prévues est quasi stable et celui sur les perspectives générales diminue légèrement. Chacun de ces quatre soldes demeure bien au-dessus de son niveau moyen.

Les soldes sur les prix des derniers et des prochains mois augmentent un peu, restant au-dessus de leur moyenne. La situation de trésorerie est jugée moins aisée qu'en mai, le solde correspondant demeurant au-dessus de sa moyenne.

 

place_holder
place_holder
place_holder