Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

Que vendre demain ?

Comment démontrer les enceintes intelligentes en magasin ?

La vente des enceintes intelligentes passe par une évangélisation des consommateurs et des vendeurs. Si des intervenants comme Amazon sont des webmarchands et vendent évidemment directement en ligne leurs nouveaux joujoux, reste la nécessité d’expliquer concrètement au consommateur final le bénéfice d’usage de tels produits. Un merchandising élaboré est en train de se mettre en place chez Sony et JBL par exemple.

 

Nicole Maïon

La percée en deux mois d’Amazon sur le marché britannique en matière d’enceinte intelligente fin 2017 peut également s’expliquer par une mise en scène des scénarii des usages d’une enceinte à commande vocale en magasin mais aussi par le lancement de packs. « Les opérations conjointes avec Amazon lors du lancement de Echo en Grande Bretagne étaient axées sur un pack comprenant une enceinte Echo et un thermostat Netatmo à prix réduit et ce fut un grand succès » explique Florian Deleuil, Chef Produit chez Netatmo.

 

 

Les enceintes intelligentes sont distribuées principalement chez les multispécialistes et les réseaux de spécialistes indépendants. « Sony va également s’implanter sur des hypermarchés comme Leclerc et Auchan » souligne Miki Kanayama, chef produits enceintes sans fil et systèmes audio de Sony France « mais pas en grande masse car nous attachons beaucoup d’importance dans le dispositif en magasin ». Le choix du display passe par la vidéo de manière à se faire indépendamment du réseau local. « L’ interaction s’effectue entre la vidéo de démonstration sur écran et l’enceinte voisine qui réagit à la commande ».
Idem pour JBL dont l‘offre a été étoffée de 2 à 4 produits. « Nous allons développer des présentoirs pour trois produits et mettre en avant leurs bénéfices d’usage» précise Olivier Baharian.

Outre la mise en avant en magasin avec des espaces de démonstration, des ambassadeurs sont déployés par des sociétés comme JBL, Sony ou Netatmo et des sessions de formation vendeurs sur le terrain sont mis en œuvre.  Les acteurs de la maison connectée mettent en avant également la compatibilité vocale. « Nous avons changé notre PLV et placé des badges sur le packaging de nos produits comme les thermostats pour mettre en avant les trois systèmes d’assistance vocale » explique Florian Deleuil.

L’assistance vocale est d’ailleurs devenue un nouvel argument de vente auprès de la distribution. « Au regard des retailers, la compatibilité des produits est un vrai plus, comme le fut le Full HD il y a une époque ». Et d’ajouter, « les enceintes connectées vont devenir la clé de voute de la maison connectée ». L’électroménager est d’ailleurs attendu avec des équipements contrôlables par la voix comme en témoignent les annonces faites par Whirlpool, à l’occasion du salon CES en janvier sur la compatibilité de ses équipements connectés et intelligents avec Google Assistant et Echo d’Amazon.
 

Qwant & Myxyty : la voie de la confidentialité

Les systèmes d’assistance vocale sont pointés du doigt quant à la confidentialité des requêtes exprimées par leur utilisateur…. Qui tombent sur les serveurs de Google et Amazon. Le Français Qwant en a fait sa singularité en protégeant les données de ses utilisateurs tout en offrant des résultats pertinents sur son moteur de recherche. Il s’est désormais associé à Myxyty qui développe des solutions connectées.

Les deux entreprises françaises s’apprêtent à industrialiser une offre en matière d’assistance vocale en y appliquant leur principe de confidentialité garantie pour le consommateur. A la clé, une future enceinte, le Myxypod basée sur l’intelligence artificielle Watson d’IBM.

Cette enceinte intelligente permettra de gérer les objets de la maison connectée, de l’éclairage à la musique sans que l’on puisse se préoccuper d’être « profilé » Outre-Atlantique. En attendant sa commercialisation en 2019, le duo Qwant et Myxyty s’apprêtent à lancer dans un premier temps Qwant Cast, un « dongle » connecté à son téléviseur qui permettra de gérer par la voix ses recherches et un lancement de services sur son écran plat.

 

Un marché émergent mais en pleine croissance...

En 2017, 13% des foyers américains ont adopté une enceinte intelligente, 10% en Grande-Bretagne. En 2022, les chiffres devraient passer à 55% des foyers aux Etats-Unis et à 48% en Grande Bretagne selon Strategy Analytics. En France, le CA du marché de la hifi multiroom en 2017 est en hausse de 12% et représente 19% du marché de la hfi connectée. Dans ces 19%, 4% sont des enceintes intelligentes selon une étude GFK.

place_holder
place_holder
place_holder