Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

E-commerce

Nouvelle faillite frauduleuse dans le e-commerce

Selon les Echos, une information judiciaire a été ouverte à l’encontre de la société showroom2001 pour "pratiques commerciales douteuses". Cette société disposait de plusieurs sites spécialisés dans l’électroménager et  de produits high-tech, comme armenager.com. On lui reproche notamment d’avoir continué à vendre alors qu’elle était en cessation de paiement.
Quand en tapant sur google le nom d’un site, armenager par exemple, et que l’on voit juste après l’adresse du site un lien menant au forum des arnaques, on comprend aisément que ce site de la société showroom2001 était depuis longtemps connu des internautes. Des consommateurs qui ont payé mais n’ont jamais reçu leur commande. Mais au-delà de la simple liquidation judiciaire, qui peut arriver à toute entreprise, il est reproché à celle-ci d’avoir profité du délai d’un mois entre la mise en redressement et la liquidation judiciaire pour avoir continué à vendre. Le parisien, qui a évoqué l’affaire dans son édition du 2 janvier évoque ces clients qui n’ont jamais pu joindre quiconque au téléphone. On estime le nombre de victimes qui se sont manifestées à 340 et pour un montant de 220 000 euros.


Dans cette nouvelle affaire, moins médiatique que celle de la Camif, et plus frauduleuse aussi, la notion de garantie pour le client est évoquée. Sollicitée à ce sujet, la FEVAD évoque plusieurs pistes de travail afin de protéger le consommateur en cas de défaillance. Mais la meilleure arme reste celle de la confiance, et dans ce domaine les grandes enseignes historiques du secteur ont une carte à jouer, pour peu qu’elles continuent à accentuer leur présence sur le Net. Et pour les magasins qui un jour verraient un de leurs clients leur montrer un prix « top discount » déniché sur un site obscur, il est alors facile de jouer la carte de la sécurité, et de la confiance.

 

place_holder
place_holder
place_holder