Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

Le décryptage de l’Echangeur

La guerre de la réalité augmentée est enfin déclarée

Avec les nouveaux OS équipant les tout derniers smartphones dernier cris que viennent de lancer Apple et Samsung nous assistons aux premiers pas du contenu digital ambiant et spatialisé. La Réalité Augmenté va devenir utile au grand public, certaines enseignes comme Ikea et Conforama s’y sont déjà lancées. Décryptage d’une tendance montante pour 2018-2019 avec Nicolas Diacono, expert à L'Echangeur.

"Le décryptage de l'Echangeur" est une rubrique à découvrir régulièrement dans Neomag, en partenariat avec BNP Personal Finance.

 
Alors que depuis des décennies la réalité augmentée (RA) semble s’adresser aux plus geeks d’entre nous et à l’armée, voici que depuis l’avènement de Pokémon Go en 2016, la machine s’emballe avec les annonces récentes de l’ARKit d’Apple et de l’ARCore de Google, nous explique Nicolas Diacono, Expert à L'Echangeur.

Google fait figure de pionnier, puisqu’il avait créé les premières armes de cette guerre technologique avec les Google Glass en 2013, puis en 2014 avec la solution Tango permettant une réalité augmentée (RA) de haute précision.

Apple a longtemps attendu pour se lancer sur le sujet mais lors de sa dernière conférence développeur, l’ARkit a été annoncé pour iOS 11. L’ARkit est une fonctionnalité qui permet de proposer des solutions de RA pour le grand public (disponible sur l’iphone à partir du 6S) afin de lui offrir une nouvelle expérience utilisateur qui va s’étendre au-delà de son écran. Contrairement à Tango, l’ARkit ne nécessite pas l’ajout de capteurs supplémentaires sur la caméra du téléphone mais offre cependant une précision de 98% sur l’occlusion de l’environnement.

Google n’a pas tardé à emboiter le pas d’Apple avec le lancement de l’ARCore (framework similaire à celui d’ARkit) qui est déjà disponible sur le Samsung Galaxy S8 et sur le Pixel Phone avec le système d’exploitation Android Nougat 7.0.

Ces deux annonces pourraient permettre à la Réalité Augmentée de décoller, enfin, comme une technologie utile pour le grand public puisque du côté d’Apple ce sont plus de 500 millions de téléphones qui vont pouvoir utiliser les contenus développés grâce à ARKit et 100 millions du coté de Google (même si 2 milliards de smartphones Android sont actuellement en circulation).

C’est donc une palette d’outils de réalité augmentée qui commence à se structurer autour du mobile. Apple ARKit et Google ARCore vont permettre une démocratisation bien plus importante de la Réalité Augmentée que Tango n’aurait pu le faire. Même si la tâche s’avère cependant un peu plus complexe du côté d’Android puisque Google ne maitrise pas toute la chaine de fabrication de Smartphones et notamment les caméras, nous assistons aux premiers pas du contenu digital ambiant et spatialisé.

Cette spatialisation des contenus va permettre à des enseignes de mobilier comme Ikea ou Conforama d’offrir une nouvelle expérience client omnicanal sans avoir à poser de marqueurs de RA, (qui se caractérisent généralement par des QR code ou des catalogues posés sur le sol). Directement depuis l’application, les clients pourront positionner dans l’espace, en taille réelle, les meubles qu’ils souhaitent acquérir.
 
Retrouvez l’intégralité de cet article enrichi de vidéos sur le site de l’Echangeur.
 

En savoir plus

Retour sur le salon Euroshop de Düsseldorf... 21/04/2017

8 tendances qui vont impacter le commerce de demain 17/03/2017

Relation Client : les cartes ont-elles toujours de l’avenir ? 20/01/2017

7 tendances pour réinventer l’expérience client 02/12/2016


 

place_holder
place_holder
place_holder