Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

Flash infos

France : le crédit à la consommation le moins cher d'Europe

Le marché européen confirme la dynamique de reprise entamée en 2014. Les encours ont progressé de 4,4%, à 1 195 milliards d’euros. La production de nouveaux crédits a, elle aussi, été très soutenue en 2016 (+9,8%). C'est ce qui ressort de l'étude annuelle sur l’état du marché du crédit à la consommation dans les 28 pays de l’Union européenne et  publiée par Crédit Agricole Consumer Finance.

L’année 2016 a connu une croissance marquée du marché du crédit à la consommation, avec des encours en progression de 4,4%, confirmant la dynamique de reprise entamée en 2014 (+0,7% en 2014, +3% en 2015, +4,4% en 2016). L’encours de crédit à la consommation dans l’Union européenne s’établit à 1 195 milliards d’euros. Vingt des 28 pays de l’Union européenne voient leurs encours progresser.

La croissance des encours est favorisée par plusieurs facteurs : la conjoncture économique (la croissance du PIB et la baisse du chômage) et une très forte production de nouveaux crédits aux particuliers. L’offensive des acteurs bancaires, la croissance des prêts personnels (+11,3%), les bonnes performances du financement automobile et les cartes de crédit contribuent au dynamisme du marché. C’est l’activité de financement automobile qui se porte le mieux, bénéficiant de l’embellie du marché automobile (+12,6% pour les véhicules d’occasion et +9% pour les véhicules neufs sur le périmètre Eurofinas[1]).

"Le marché du crédit à la consommation soutient l’embellie économique que connaît l’Union européenne en 2016. La concurrence des acteurs bancaires a participé à relancer la production. Tout cela profite aux ménages qui bénéficient aussi de taux moyens à la baisse en France, en Allemagne et en Italie", explique Jérôme Hombourger, Directeur général adjoint en charge du Développement et de la Stratégie de CA Consumer Finance.

 

France : la croissance s’accélère, portée par les prêts personnels et l’automobile d’occasion

L’encours de crédit à la consommation en France a atteint en 2016 son plus haut niveau depuis 2010, à 161 milliards d’euros[2]. C’est sa troisième année de croissance consécutive. La France est l’un des pays européens où le crédit à la consommation est le moins cher, avec un taux client moyen de 4,3% fin 2016. « Les différents produits et segments de marchés connaissent néanmoins des évolutions hétérogènes : les prêts personnels sont en hausse, le crédit renouvelable recule et le financement de l’automobile d’occasion, en croissance, contraste avec celui des voitures neuves, en recul », précise Jérôme Hombourger.

place_holder
place_holder
place_holder