Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

Conjoncture

Second semestre 2017 : un climat de consommation qui devrait être meilleur

Après un 1er semestre en demi-teinte, le climat de la consommation en France devrait être bien meilleur sur le second semestre 2017. C'est ce que révèle l'étude sur les anticipations de revenus et la propension à acheter pour les prochains mois que vient de réaliser GfK au niveau des 28 pays européens. 

L’Europe 28 reste dans une dynamique positive et affiche un taux global de 19,1 points estime GfK qui note de grandes différences au niveau des indicateurs, à savoir les anticipations économiques, celles liées au revenu et la propension à acheter. Alors que l'Allemagne et la France enregistreent des chiffres record, le moral des consommateurs s'assombrit un peu dans certains pays d'Europe de l'Est, comme la Pologne et la République tchèque. Si les consommateurs britanniques, ont plutôt le moral plombé par le Brexit, les pays gagnants du second trimestre sont l’Espagne et le Portugal, où les consommateurs se sont de nouveau montrés plus confiants du fait de la reprise économique dans ces deux pays.

 

Elections terminées, nouveau président : les Français retrouvent le moral...

 "L'une des choses notables au deuxième trimestre a été « l'effet Macron » en France, auquel on attribue un impact nettement positif sur le moral des Français", estime Rolf Bürkl, expert en consommation de GfK. pour l'institut d'études, la victoire électorale d'Emmanuel Macron a stimulé les anticipations économiques dans le pays. Ainsi, l'indicateur global France est passé à 49,1 points en juin, son niveau le plus élevé depuis 30 ans*. Par rapport à l'année précédente, il a augmenté de + 48,6 points et de +37,9 points comparé à la fin du premier trimestre de 2017. Les Français ont apparemment confiance en leur nouveau président pour assurer une reprise significative de l'économie nationale.

 

 

Les anticipations de revenu des Français ont également basculé en positif. Il est en nette augmentation : + 15,7 points par rapport au second trimestre 2016 et + 13,6 points par rapport au 1er trimestre 2017. La propension à acheter montre aussi des tendances similaires. Alors qu'il était encore à 8,4 points à la fin du 1er trimestre, l'indicateur grimpe à 25,5 points fin juin 2016, son niveau le plus élevé depuis avril 2001, soit + 23,5 points par rapport à l'année précédente...

place_holder
place_holder
place_holder