Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

Commerce Associé

Le commerce coopératif et associé en pleine forme

Le Commerce Coopératif et Associé représente  150,3 milliards d'euros de chiffre d'affaires TTC en 2016,  7 % du PIB et 30 % du commerce de détail, avec plus de 45 000 magasins. Et le tout en croissance de 2,3% selon la FCA qui a détaillé ses chiffres lors d’une récente conférence de presse.

Après avoir subi des années difficiles, il semblerait que le commerce indépendant reprenne des couleurs.  Cela est notamment le cas dans notre secteur d’activité, l’électrodomestique, comme l’a relevé il y a peu la FCGA dans son baromètre… Mais revenons aux chiffres annoncés par la Fédération du Commerce Coopératif et Associé (FCA.  Ils sont positifs comme le précise son Président, Eric Plat : « Le Commerce Coopératif et Associé est le modèle économique qui occupe une place prédominante dans le commerce de détail (30 %) ainsi que dans l'économie française (7 %). Nous sommes les champions du commerce indépendant en France ! Nos résultats sont particulièrement remarquables au regard du contexte économique actuel avec une prévision de croissance pour le PIB français de seulement 1,1 % [2] et de 1,7 % [3] pour la zone euro sur la période »

251 magasins par enseigne en moyenne

 En 2016, le Commerce Coopératif et Associé continue d'être un acteur clé de la vie locale, avec des réseaux puissants (251 points de vente en moyenne par enseigne) composés de 32 590 entrepreneurs. Le Commerce Coopératif et Associé assure un maillage dense du territoire avec ses 45 245 points de vente. Les groupements du Commerce Coopératif et Associé ont créé 5 600 emplois non délocalisables en France et représentent ainsi un vivier de 541 169 collaborateurs.

« L'adhésion au Commerce Coopératif et Associé est un marqueur fort d'engagement local de la part des chefs d'entreprise. Ils lancent leurs affaires dans les territoires et se développent en harmonie avec lui. Dans le Commerce Coopératif et Associé, la valeur créée reste au local. C'est là qu'ont lieu la dynamique entrepreneuriale, les investissements et la création d'emploi » précise Eric Plat.

 L’appel aux pouvoirs publics

Afin de démontrer les besoins du commerce associé,  Eric Plat interpelle ainsi les pouvoirs publics: « La FCA montre la voie d'un capitalisme durable et porte la voix du commerce indépendant organisé. Nous avons un rôle social et sociétal fort. Ainsi, nous demandons à nos politiques de reconnaître les spécificités du Commerce Coopératif et Associé. Facilitez-nous également la reprise d'entreprises afin que nous puissions transmettre nos sociétés à un salarié par exemple. Sanctuarisez les allégements de charges sociales pour que nos entreprises embauchent et récompensez ceux qui font le pari de l'emploi. Enfin, accompagnez-nous pour investir. En tant que sociétés de moyens, les groupements du Commerce Coopératif et Associé ont leurs fonds propres comme leviers de développement pour leurs investissements. La pérennité de nos réseaux de points de vente dépendent de leur solidité. Aussi, soutenez-nous en exonérant toutes les PME de l'impôt sur les sociétes lorsque les résultats sont remontés en réserve et conservés pendant cinq ans.  Le Commerce Coopératif et Associé a un pouvoir dopant sur la croissance française alors écoutez-nous, consultez-nous et investissez sur le leader du commerce indépendant organisé. »  

 

place_holder
place_holder
place_holder