Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

Le regard d'AVCesar

Test du Oppo UDP-203 : un must en matière de lecteur Blu-Ray

Et c’est un 6 étoiles obtenu par la marque chinoise Oppo Digital obtenu sur le banc de test de notre partenaire avcesar.com. Vendu 849 euros, ce lecteur 4K Ultra HD a séduit par ses qualités que nous vous proposons de découvrir en détails dans ce test ultra complet…

« Voilà de nombreuses années déjà que le constructeur chinois Oppo Digital accumule les récompenses pour la qualité inégalée de ses lecteurs Blu‑Ray. La marque a d'ailleurs déjà été plusieurs fois primée dans nos colonnes avec, entre autres, le fameux Oppo BDP-103EU (cliquez pour découvrir le banc d'essai complet du produit par la rédaction d'AVCesar.com). Et, si aujourd’hui nous avons entre nos mains son successeur, l’Oppo UDP‑203, ce nouveau lecteur inaugure une nouvelle ère, ni plus ni moins.

C'est en effet le tout premier lecteur 4K Ultra HD de la marque et le troisième au monde compatible avec le nouveau format défini par la BDA (Blu‑Ray Disc Association), en concurrence avec, à l’heure d’écrire ses lignes, seulement deux autres acteurs sur le marché, à savoir Samsung et Panasonic (cliquez sur les liens suivants pour découvrir les tests complets de ces matériels par la rédaction d'AVCesar.com : Panasonic DMP‑UB900 et Samsung UBD‑K8500). Être présent parmi les premiers sur ce nouveau marché illustre les ambitions d’Oppo : se positionner comme un acteur incontournable du marché Ultra HD et comme un leader technologique auprès des consommateurs. Reste désormais à vérifier si l’UDP‑203 est véritablement digne de ses devanciers. C’est, bien sûr, ce que nous nous proposons de juger à travers ce banc d’essai préparé de longue date.

 

 Lecteur optique + lecteur multimédia

Avec une finition toujours aussi impeccable reprenant le galbe raffiné des précédents modèles de la marque, l’Oppo UDP‑203EU a donc la difficile tâche de représenter le nec plus ultra des sources Home Cinéma, sans trop se soucier de la question du rapport qualité‑prix. Le nouveau venu est d’ailleurs proposé au même prix que son prédécesseur (avant dézonage) avec en plus, toutefois, la compatibilité avec les nouveaux disques 4K Ultra HD et l’intégration d’un nouveau Dac. Mais si l’Oppo UDP‑203EU est avant tout un lecteur de disques 4K Ultra HD Blu‑Ray, Blu‑Ray et DVD, sa polyvalence le rapproche de plus en plus d’une véritable plateforme multimédia grâce à une large compatibilité de formats de fichiers et une lecture réseau impeccable.

 

Lecteur universel de galettes 12 cmAinsi donc, l'Oppo UDP‑203EU est d’abord un lecteur universel capable de lire aussi bien les CD audio, DVD, BD 2D, BD 3D et bien sûr 4K Ultra HD BD ainsi que leurs dérivés réinscriptibles, mais aussi les CD HDCD, les DVD Audio et SACD, en stéréo ou en multicanal. Pour cela, la mécanique a été entièrement revue et corrigée avec un bloc optique propriétaire de nouvelle génération, totalement blindé et monté sur système anti‑vibrations. Cette mécanique est associée à un processeur vidéo lui aussi propriétaire, spécimen Quad Core, une première chez Oppo, compatible avec le format Ultra HD natif (3 840 x 2 160 pixels) et non pas uniquement via un Upscaling comme c'était le cas sur les modèles précédents.

Bien sûr, cette puce dispose d’un certain nombre de paramètres pour affiner le rendu de l’image, mais aussi de conversions HDR>SDR, pour le plus grand bonheur des possesseurs de video‑projecteurs incompatibles HDR ou ne disposant pas de réglages adéquats. À côté d'une première sortie HDMI CEC 2.0a, l’Oppo UDP‑203EU dispose d’une seconde sortie HDMI purement audio permettant ainsi de séparer totalement l'image et le son et bénéficier ainsi de la meilleure restitution audio possible. L'Oppo UDP‑203EU conserve bien sûr le mode Source Direct qui désengage les circuits de traitement vidéo afin de récupérer l’image (et le son) sans passer par les processeurs de la machine, pour ceux qui préfèrent s’en remettre à un scaler ou à un processeur vidéo externe.

 

Entrée HDMI pour améliorer le signal vidéo des sources externes

De plus, l’Oppo UDP‑203EU propose une entrée HDMI située à l'arrière de l'appareil afin de profiter des qualités du traitement d'image propriétaire Oppo ARM OP8591 sur des sources HDMI externes comme une box TV, un lecteur multimédia ou un décodeur câble ou satellite. Bien vu ! Ces dernières permettent de récupérer également le son jusqu’à 7.1 canaux en 192 kHz PCM (précédemment limité à 96 kHz en 5.1), ou 5.1 canaux en DSD, et Bitstream. On remarque au passage la disparition de la seconde entrée HDMI en façade.

 

 Convertisseur AKM 384 kHz/32 bits

Côté son justement, l'Oppo BDP‑203EU est équipé là encore d’un processeur audio de qualité pour décoder en interne les bandes‑son DTS‑HD Master Audio et Dolby TrueHD d’un Blu‑Ray (les formats DTS:X et Dolby Atmos sont downmixés en DTS‑HD Master Audio ou Dolby TrueHD) ‑mais aussi le DSD d’un SACD‑ pour les véhiculer en LPCM via ses prises HDMI à un amplificateur dépourvu des décodeurs idoines. Mais la plupart des utilisateurs préféreront sortir le flux audio numérique natif non décodé (flux Bitstream), afin de laisser cette tâche à un amplificateur ou un processeur externe.

On peut aussi profiter des excellents convertisseurs N/A AKM 384 kHz/32 bits pour le récupérer à travers la sortie 7.1 RCA plaquée or. On dispose également de deux sorties numériques, une optique et une coaxiale, si l’on préfère s’en remettre à un convertisseur N/A externe pour les sources non HD.

 

 Large compatibilité multimédia

 

Mais en plus d'être un excellent lecteur de disques optiques, comme déjà explicité plus haut, l’Oppo UDP‑203EU est aussi une plateforme multimédia très complète, avec ses trois ports USB Host (un en façade et deux à l’arrière) compatibles avec les clés idoines et les disques durs (NTFS et Fat32), et sa fonction passerelle multimédia UPnP (DLNA) ainsi que SMB (Samba). Cette dernière lui ouvre les portes du réseau domestique et d’internet grâce à un port Ethernet ou un dongle Wi‑Fi ac, fourni d’origine, pour récupérer les fichiers audio, photo et vidéo stockés sur un serveur Nas, un disque dur réseau ou un ordinateur connecté.

L’Oppo UDP‑203EU sait lire la plupart des conteneurs actuels (AVI, MKV, MP4, M2TS, Mov, TS, Jpeg, Wav…) et des formats de fichiers audio et vidéo : MP3, Ogg Vorbis, Flac et WMA pour le son ; HEVC, H.265, x265, DivX, AVC/H.264, AVC‑HD et tous les formats Mpeg pour la vidéo…

 

Compatibilité Iso toujours absente…

La liste est longue et non exhaustive, puisque l’Oppo UDP‑203EU peut, là encore, bénéficier de mises à jour Firmware régulières dès lors qu’un nouveau conteneur ou une évolution de format viendrait à manquer à son palmarès. Seul regret : l’Oppo UDP‑203EU ne « retrouve » toujours pas la compatibilité avec les fichiers Iso Blu‑Ray qui a longtemps fait le bonheur des utilisateurs de l'Oppo BDP‑93EU (ce dernier l'a toutefois également perdue suite à une mise à jour logicielle…). La pression du consortium Blu‑Ray, auquel le constructeur appartient, a définitivement été la plus forte. Autre restriction, les fichiers vidéo protégés par Cinavia ne sont pas lisibles. Ces fichiers sont réservés aux lecteurs multimédias, qui eux ne sont pas soumis aux pressions du consortium Blu‑Ray et peuvent donc aussi bien lire les fichiers Iso Blu‑Ray et DVD, et MKV protégés Cinavia.

Néanmoins, il reste possible de lire les dossiers dotés de structures Blu‑Ray (dossiers BDMV) via l'utilisation d'un petit logiciel gratuit qui convertit la structure en format AVC‑HD. Attention néanmoins, cette astuce n'est pas fiable à 100% et il faut parfois redémarrer le lecteur. Il existe également une modification alternative non officielle payante permettant de lire les fichiers Iso/BDMV, ainsi que les MKV protégés Cinavia.

 

 Gestion du protocole réseau SMB (Samba)

L'Oppo BDP‑203EU propose également une fonctionnalité relativement rare, déjà proposée chez le fabricant depuis le modèle BDP‑103EU, la gestion SMB (Samba)/CIFS, permettant de lire par réseau filaire des contenus vidéo, audio et photo partagés sur un ordinateur distant ou un disque dur Nas à travers le réseau local, via les protocoles Server Message Block (SMB) ou Common Internet File System (CIFS). Ces derniers, plus puissants que le DLNA en termes de compatibilités de fichiers, autorisent la lecture via réseau de gros fichiers (par exemple, un fichier Blu‑Ray M2TS, impossible à transférer via DLNA). Sinon, certains utilisateurs regretteront l'abandon des applications externes telles que YouTube ou Netflix. Il est vrai que c’est dommage.

 

 

OSD simple et efficace

 

Du point de vue interface utilisateur, l’Oppo UDP‑203EU adopte une évolution esthétique majeure par rapport à ses prédécesseurs mais conserve globalement les mêmes menus de réglages. Cette nouvelle interface propose une meilleure navigation multimédia et permet d’exploiter les nombreuses possibilités de l’appareil, depuis une télécommande rétroéclairée toujours aussi ergonomique et agréable d'utilisation que la précédente.

L’OSD permet de configurer, rapidement, aussi bien la section audio (configuration des enceintes pour la sortie analogique 7.1, sortie numérique, etc.) que vidéo, et d’accéder aux nombreuses fonctions de personnalisation, dont certaines sont uniques à ce jour sur un lecteur 4K Ultra HD Blu‑Ray. Il est ainsi possible, en plus des classiques réglages de netteté, de réduction de bruit vidéo, de couleur et de contraste, d’accéder à un mode de déformation verticale de l’image pour l’adapter à un écran 2.35 (typiquement utilisé avec un projecteur muni d’une lentille anamorphique), voire de rehausser les sous‑titres pour les positionner dans le cadre. On dispose encore de plusieurs zooms, d’un grand nombre de ratios d’images et de trois mémoires utilisateur pour faciliter l’exploitation de différentes sources d’images : 4K Ultra HD Blu‑Ray, Blu‑Ray et fichiers multimédia, par exemple.

 

 Application Oppo Media

Enfin, Oppo propose depuis deux générations de lecteur déjà, une application intitulée Oppo Media développée pour les smartphones et les tablettes Android et iOS. Elle permet notamment de piloter la lecture de fichiers audio sans avoir à allumer son téléviseur. À l’heure où nous écrivons ce test, la version dédiée au UDP‑203EU n’est pas encore disponible mais elle est annoncée pour une sortie prochaine sur le site officiel. Enfin, à savoir, l'Oppo UDP‑203EU est disponible aussi en version multirégions pour les Blu‑Ray et multizone pour les DVD afin de profiter de toutes les galettes du marché, d’où qu’elles viennent.

 

Concurrence

Difficile de parler de réelle concurrence… Avec, à ce jour, uniquement deux platines 4K Ultra HD Blu‑Ray disponibles chez Samsung et Panasonic, l'Oppo UDP‑203EU n’a pour ainsi dire pas d’adversaire dans sa catégorie. Certes, la platine Panasonic est aussi une bonne machine mais l'Oppo la surpasse sur bien des plans : aussi bien sur la qualité de sortie audio vidéo que sur les fonctions multimédia. Seule l'absence de l'application Netflix pourra faire pencher la balance en faveur de la concurrence.

 

Lire la suite et le verdict technique sur avcesar.com

place_holder
place_holder
place_holder