Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

Résultats

Fnac-Darty : 2017 vraie année de la fusion

Le groupe Fnac Darty vient de publier ses premiers résultats annuels. Chiffre d’affaires et résultats sont en hausse. La moitié des synergies annoncées (130 millions d’euros au total) va devoir être réalisée cette année. Le vrai chantier commence...

65 millions d’euros, c’est le montant des synergies qu’entend réaliser en 2017 le groupe Fnac Darty, et pratiquement autant l’année prochaine pour atteindre son objectif de 130 millions d’euros à fin 2018. Pour y arriver, le groupe, qui a pris le contrôle opérationnel de Darty fin juillet 2016 et vient d’annoncer un chiffre d’affaires de 7 418 millions d’euros (+1,9%) et un résultat opérationnel courant de 203 millions d’euros dispose de plusieurs leviers.

Synergies commerciales : 20 millions d'euros

Le premier levier se situe au niveau des synergies commerciales entre les deux enseignes. « Les opportunités de développement commercial croisé (20 millions d’euros de contribution au résultat opérationnel courant) porteront notamment sur la mise en commun des capacités omnicanales comme le click and collect, ou les « shop-in-shop » (mise en place d’espace d’une enseigne dans les magasins de l’autre), ou encore les cartes de fidélité et les cartes cadeaux communes, indique le groupe. Des initiatives ont déjà été mises en oeuvre à partir de l’été comme : l’introduction d’un espace Darty sur la marketplace de Fnac.com, le retrait des achats Fnac.com dans le réseau Darty (75 magasins disponibles à fin décembre 2016) ou encore l’introduction d’un espace billetterie sur Darty.com.

Economies et réduction des coûts : 110 millions d'euros

Le second levier concerne tout ce qui touche à la synergie des coûts. Cela concerne l’amélioration des conditions d’achats auprès des fournisseurs de produits bruns, gris et petit électroménager, qui viennent d'être renégociées à l’occasion des accords cadres annuels. Mais aussi les économies d’échelles liées à la fusion des sièges des deux enseignes (Darty à Bondy et Fnac à Ivry) en vue de mutualiser les fonctions supports. L’optimisation de la logistique permettra également de générer des économies significatives. Les coûts de mise en oeuvre de ces synergies devraient être de l’ordre de 110 millions d’euros sur la période 2016/2018.

Mais la mise en application de ce volet ne devrait pas forcément être de tout repos pour la direction de Fnac Darty.  Alors que le groupe présentait ses résultats, le responsable de la CGT les remettait en question dans les colonnes du quotidien « Le Parisien » y évoquant une « casse sociale » à venir à la Fnac (8 816 salariés en France) et chez Darty (10 337 salariés). En ce qui concerne la fusion des sièges sociaux, la suppression prévue de plusieurs centaines de postes et la localisation du site du nouveau siège (des rumeurs évoquent la ville de Saint-Denis) devrait être annoncée dès ce mois-ci.

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

place_holder
place_holder
place_holder