Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

Conjoncture

Commerce associé : confiance et croissance pour 2017

Interrogés par leur fédération, la FCA, les dirigeants français du commerce associé sont assez optimistes pour cette année. Ouverture de nouveaux points de vente, croissance du chiffre d’affaires, hausses de moyens pour les centrales… Le moral des adhérents de la Fédération du Commerce Associé semble être au beau fixe.

 

 

81 % des groupements du Commerce Coopératif et Associé interrogés affirment que l'activité économique de leur réseau serait stable, voire en augmentation sur l'exercice 2016. 1 réseau sur 4 estime que sa croissance va être supérieure à 2 %. Comme l'année passée, 69 % jugent leurs performances au-dessus de leurs marchés de référence.   « Nous sommes les empêcheurs de tourner en rond pour le commerce. La vitalité assurée et assumée de nos réseaux est un moteur pour l'économie de notre pays . Notre modèle est par nature robuste et tend, chaque année, vers une croissance solide et durable » précise Eric Plat, Président de la Fédération du Commerce Coopératif et Associé (FCA).

 

Ouverture de nouveaux points de vente au programme

 

2017 sera à nouveau une année tournée vers des perspectives économiques positives. L'activité des réseaux du Commerce Coopératif et Associé devrait être sur la même tendance que 2016. Selon le baromètre FCA, 63 % des groupements misent sur un chiffre d'affaires en croissance et 1 sur 5 la situe au-dessus de 2 %.

 

 La croissance des groupements sera accompagnée par la création de nouveaux points de vente pour 100 % des réseaux interrogés. 44 % prévoient plus de 10 ouvertures/entrées d'adhérents dans leur réseau.

 

 

Plus de moyens pour le développement et l’animation réseau

 

Concernant les investissements au sein des réseaux, la grande majorité des adhérents de la FCA (82 %) ont répondu qu'ils envisageaient d'augmenter ou de stabiliser leurs frais de fonctionnement et leurs moyens en 2017. Les hausses de moyens sont tournées vers le développement et l'expansion (62 %), vers l'animation du réseau (56 %), puis en direction des systèmes d'information/moyens logistiques (38 %) et vers Internet et le e-commerce ( 31 %).

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

place_holder
place_holder
place_holder