Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

Gros Electroménager

Gros électroménager : 14,7 millions d'appareils vendus en 2016

Avec une progression de 0,8% en valeur, le marché du gros électroménager s'est révélé fidèle à sa réputation, solide et constant. Les familles du lavage et du séchage ont été particulièrement dynamiques tandis que l'encastrable bénéficie de l'embellie sur l'immobilier. Découvrez les chiffres en détail établis et communiqués ce 31 janvier 2017 par GFK et le Gifam.

 

Avec ses 14,3 millions d'appareils vendus en 2016 pour un chiffre d'affaires de 4,5 milliards d'euros, le gros électroménager est un secteur phare de l'équipement de la maison. Et comme le souligne Alexander Lohnherr, Président du Gifam et de la commission GEM, la solidité du secteur du gros électroménager n'est plus à démontrer.

Certes, on peut dire que la croissance est tout juste positive, mais au moins sait-on que si on ne fera jamais une hausse à deux chiffres sur ce marché, l'inverse ne se produira jamais.

On note toutefois que l'encastrable, qui pèse 36% du marché, a une hausse plus forte que la pose libre, à + 1,3%. Un fait dû "à la bonne santé de la construction et des transactions immobilières" analyse le Gifam qui précise que "l’installation dans un nouveau logement est en effet un moment propice pour investir dans ses équipements, avec un consommateur très sensible aux produits de marque et à l’innovation. "

 

Le lavage et le séchage en fers de lance

 

Sur l’année, c’est le lavage qui affiche la progression la plus marquée avec une hausse de +1,5% en valeur portée par les bonnes ventes de lave-linge (+2,4%) et de sèche-linge (2.0%). Le froid enregistre une légère hausse de +0,5% en valeur grâce aux ventes des réfrigérateurs (+1,2%). Quant à la cuisson, le dynamisme des fours électriques (1,6%) permet à la famille de rester en progression (+0,3%).

 

Un prix de vente moyen enfin stabilisé ?

 

 

Depuis 2012, le gros électroménager subissait à l'instar de l'EGP une lente décroissance de son prix moyen. 2016, et c'est une bonne nouvelle, semble enrayer cette érosion des prix. 

Si on prend l'exemple du froid, les réfrigérateurs 3 portes et + ont généré 75% de la croissance de la catégorie et 10 millions d'euros de CA additionnel. Avec en conséquence un prix de vente moyen en hausse de 12%, alors que celui-ci baisse de 54 euros sur les side-by-side.

Il faut penser que 2017 pourrait voir le prix de vente repartir à la hausse, même légère. Notamment par la vente de produits à forte valeur ajoutée, avec des performances énergétiques supérieures et des appareils connectés. Même si ceux-ci représentent encore peu dans les ventes, ils vont permettre d'augmenter de manière sensible le panier moyen.

place_holder
place_holder
place_holder