Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

Smart Home

Caméras de surveillance : les critères d’achat des Français

Plutôt une caméra qu’une alarme, une porte blindée ou un molosse pour garder sa maison. Voilà ce que veulent les consommateurs selon une enquête très instructive menée par Kiwatch. La marque bretonne spécialiste des solutions de surveillance à distance nous offre aussi d’autres informations, très utiles si l’on a décidé d’ouvrir ses linéaires aux caméras vidéo. Un marché en pleine expansion, si l’on sait les vendre pour de bonnes raisons.

 

Kiwatch, spécialiste breton des solutions et services de surveillance à distance, a interrogé* plus de 6.000 Français afin de connaître les différences de choix entre les hommes et les femmes concernant la vidéosurveillance.Ces résultats démontrent également que si l’on est rassuré par la présence d’une caméra, on se méfie énormément de ne pas franchir la frontière entre besoin de sécuriser son domicile et tentation d’espionner, ou être espionné…

La vidéosurveillance n’est pas encore entrée dans les mœurs Françaises, contrairement aux anglo-saxons qui en équipent leurs villes de centaines…

 

Les hommes plus adeptes de la vidéosurveillance que les femmes

En interrogeant les personnes qui ne possèdent pas de système de vidéosurveillance, d'importantes différences apparaissent entre les femmes et les hommes. En effet, alors que 86% des hommes déclarent vouloir mettre en place un système de vidéo surveillance (73% dans l'année et 13% un peu plus tard), seulement 47% des femmes sont du même avis (25% en 2016 et 22% dans quelques années). Ainsi, les femmes sont plus nombreuses à déclarer ne pas vouloir de système de vidéosurveillance (19% n'en voudront jamais et 34% pas en 2016) alors que les hommes sont minoritaires (14% n'en veulent pas cette année et 4% jamais).

 

 

Etre alerté d’une intrusion est la première fonction demandée

Concernant les fonctionnalités les plus importantes dans un système de vidéosurveillance, les Français sont relativement d'accord. 59% des femmes et 68% des hommes considèrent que la réception d'alertes en cas d'effraction est le critère N°1, juste devant la vidéo de l'effraction (45% pour les femmes et 67% pour les hommes). En troisième place se situe la possibilité de contacter la police (45% pour les femmes et 44% pour les hommes). En revanche, la possibilité de partager avec ses proches les vidéos ou photos issues de la vidéosurveillance est considérée comme "pas du tout utile" pour 31% des femmes et "peu utile" pour 37% des hommes.

 

Les caméras plutôt que les chiens de garde

 

La caméra reste le système de sécurité plébiscité par les Français (45% pour les femmes et 42% pour les hommes).  L'alarme arrive en deuxième position avec 27% de votes pour les femmes et 26% pour les hommes. Les portes et les volets blindés arrivent loin derrière avec 14%, juste devant les services de sécurité privés avec 13% pour les femmes et 14% pour les hommes. Même si la présence d'un chien de garde peut être dissuasive, cela ne concerne que le choix de 1% des femmes et 4% des hommes.

 

Pour la surveillance des personnes âgées mais pas celle des enfants

92% des hommes et 76% des femmes pensent que la vidéosurveillance permet également de sécuriser les personnes âgées afin de recevoir des alertes en cas de chute ou de problèmes divers. C'est également le cas pour les personnes malades à 72% pour les femmes et 51% pour les hommes.

En revanche, pratiquement 100% des Français ne veulent pas utiliser la vidéosurveillance pour la sécurité de leurs enfants (99% pour les femmes et 100% pour les hommes) ou pour celle de leurs animaux (90% pour les femmes et 85% pour les hommes).

 

Le piratage de la caméra inquiète les femmes

Le frein N°1 pour les hommes concerne les prix des systèmes de vidéosurveillance pour 41% d'entre eux (seulement 25% pour les femmes). De leur côté, les femmes craignent avant tout le piratage  informatique à plus de 35% (contre 23% des hommes).

 

Le "made in France" avant tout !

Les Français veulent acheter des produits de vidéosurveillance fabriqués en France. C'est un critère de choix plus essentiel pour les femmes (93%) que pour les hommes (78%).

 

*Méthodologie : enquête réalisée sur plus de 6.000 personnes représentatives de la population française, âgées de 18 ans et plus, 51% hommes et 49% femmes. Le sondage a été effectué en ligne, sur le panel propriétaire Kiwatch, selon la méthode des quotas, du 15 au 29 février 2016.

 

place_holder
place_holder
place_holder