Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

Enseignes

Logitec, Euronics France et Disposelec : quelles décisions ?

Ce vendredi 13 novembre, au tribunal de commerce d'Arras, les sociétés Logitec, Euronics France et Disposelec étaient en audience. L'offre de reprise de Logitec par AMG Développement, a bénéficié d'un report d'audience de deux semaines, tout comme Euronics France. Pour Disposelec, c'est la liquidation judiciaire qui a été évoquée, avec une réponse sous huit jours. Le point sur les débats avec les représentants des personnels.

Par Philippe Michel

Aucune décision ferme n'a été prise ce jour au tribunal de commerce d'Arras.Olivier Billaud, Délégué syndical d’Euronics France, déclare à Neomag  : « Il y a eu un report de l’audience au 27 novembre 2015 pour les sociétés Logitec et Euronics France. En effet , l’autorité de la concurrence a demandé une étude suite à l’offre de reprise de la société AMG Développement (société holding du groupe GPDIS NDLR) sur Logitec. Jeudi prochain, nous aurons une réunion du comité d’entreprise sur Logitec.  Mais en ce qui concerne Euronics France, nous n’avons à ce jour aucune information. »

Concernant la manifestation d'une bonne moitié des employés, Olivier Billaud ajoute : "nous avons eu une bonne mobilisation de la part du personnel. Le rassemblement s’est déroulé dans le calme. Nous voulions montrer que les décisions prises n’étaient pas conséquences sur les personnels et leurs familles. »

Quant à Disposelec, les annonces étaient plus sombres, comme nous l'indique  Daskalova Petia, Déléguée du personnel Disposelec : «  Il a été demandé par l’administrateur une liquidation judiciaire en audience publique. Et ensuite, lors d’une audience privée, l’avocat de Logitec a demandé la mise en redressement judiciaire. Depuis le rachat de notre société, les dirigeants n’ont mené aucune action de développement concernant Disposelec. Et cela malgrè les demandes régulières du personnel.  Aujourd’hui, il n’y a plus d’activité car nous ne pouvons pas honorer les commandes » Le délibéré se fera dans 8 jours. 

La semaine prochaine, nous ferons le point sur les différentes offres en cours, et sur les perspectives offertes désormais aux sociétés, et principalement Euronics France. Car c'est sur cette dernière, qui est le réseau Gitem, que se tournent les regards. Nous allons solliciter les principaux acteurs, notamment (et encore) la direction D'Euronics France, afin de mieux comprendre ce qui arrive à ce qui a été, et qui peut être encore, l'un des fleurons de la distribution indépendante.

   

"Mort programmée de la centrale d’achats Gitem"

Tel est le titre, volontairement provocateur, du communiqué qu'ont envoyé cette semaine aux médias les personnels des sociétés Euronics France (enseigne Gitem), Logitec et Disposelec. Voici dans intégralité le communiqué des personnels, alors qu'une cinquantaine d'employés avaient fait le déplacement, ce vendreid 13 novembre, devant le tribunal de commerce d'Arras.

 


"Nous, salariés des sociétés Euronics France, Logitec et Disposelec SN sommes mis au pied du mur face à une seule proposition de reprise qui est socialement insuffisante pour le personnel. Nous estimons que nous sommes (les salariés) la variable d’ajustement facile depuis 2 ans comme souvent dans ce genre de situation. Il faut noter que les plans sociaux précédents et actuels portent le nombre de licenciés à une centaine de personnes. Nous étions encore près de 200 salariés toutes entités juridiques confondues, aujourd’hui moins de 100 personnes.
Les nombreuses erreurs de gestion du passé, le manque de transparence et l’absence de décision ont conduit à plusieurs millions d’Euros de pertes sur l’exercice 2014. Invraisemblable !!!
Parmi les conséquences de cette mauvaise gestion, le retrait volontaire du Conseil d’Administration de notre actionnaire minoritaire à 35 % mais au combien important pour notre métier : le Groupe HTM enseigne Boulanger !
Cette situation n’est pas une conséquence de la crise économique comme les Dirigeants veulent nous le faire croire en interne ainsi qu’aux yeux du monde extérieur.
D’ailleurs, l’exploitation commerciale de l’enseigne GITEM se porte bien, le réseau de magasins au statut indépendant n’est pas impacté directement par ces licenciements. Les consommateurs n’ont aucun risque à courir sur leurs achats.
Tout cela nous amène à ne plus avoir confiance dans nos instances dirigeantes : Conseil d’Administration et Comité de Direction. Il nous faut agir et le faire savoir. C’est pourquoi, nous avons décidé d’être présents le 13 novembre à 9h00 au Tribunal de Commerce d’Arras (Pas de Calais), jour de l’audience pour la cession partielle de l’activité ou la liquidation judiciaire des entreprises pour manifester notre mécontentement et nos inquiétudes.
Notre cabinet d’avocats mènera toutes les actions nécessaires et utiles dans l’intérêt des salariés pour faire la lumière sur les faits conduisant à cette ‘’faillite salariale’’ qui aurait pu être évité.
Nous avons le soutien de nos élus locaux et du syndicat représentatif Force Ouvrière, pour la sauvegarde de l’emploi et de l’économie locale."


Le Personnel Euronics France/LOGITEC/DISPOSELEC SN

place_holder
place_holder
place_holder