Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

Connaitre le Consommateur

Noël 2014 : budget en baisse et achats reportés

Dans sa 17ème édition de l’étude de Noël sur les intentions d’achats des consommateurs européens pour les fêtes de fin d’année, Deloitte  nous annonce un budget en baisse de 4,5% pour les fêtes, à 518 euros, et des achats plus tardifs qu’en 2013. Et les magasins sont privilégiés pour ces fêtes…

 

Dans un contexte économique morose, les Français restent attachés à la tradition de Noël, avec un budget de 518€ en moyenne, en baisse de 4,5% par rapport à l’an dernier, mais au-delà de la moyenne européenne (488€). En priorité des intentions d’achats des français arrivent les cadeaux à destination de leurs enfants et de leur conjoint malgré un léger retrait du budget total des cadeaux de 2,7% à 303 €. Les économies porteront principalement sur les sorties et les loisirs (48€ soit -17.7%) et plus à la marge sur les repas (168€ en baisse de 3.3%), démontrant l’attachement des Français au moment de convivialité du repas familial de Noël.

 

Le livre en vedette

Les Français privilégieront nettement les cadeaux aux enfants (45€ par cadeau) et aux conjoints, et consacreront un budget moindre pour les autres membres de leur cercle proche (-12% avec une moyenne de 22€ par cadeau).

 Pour la première fois depuis 17 ans, le livre arrive en première position des cadeaux souhaités et offerts.

Les cadeaux les plus offerts aux adultes seront les livres puis les chocolats, les parfums et cosmétiques. Le critère éducatif est le critère numéro un dans le choix des cadeaux pour les enfants avec en tête des cadeaux les plus offerts, les jeux de construction, les jeux éducatifs et les livres. Pour les adolescents, le top 3 reste identique à Noël 2013 : les jeux vidéo, l’argent et les livres.

Des achats de Noël guidés par la recherche de promotions

Les Français continuent de vouloir acheter malin pour leurs achats de Noël et plébiscitent à ce titre les promotions. Bonne nouvelle donc pour les distributeurs qui, bénéficiant d’un avantage de taille, disposent encore de quelques marges de manœuvre pour proposer des promotions attractives.

 « La sensibilité au prix restera très forte cette année encore. Pour trouver les meilleures promotions, les Français prévoient de rechercher en priorité leurs cadeaux en grandes surfaces plutôt que sur internet afin d’accéder aux meilleures offres des distributeurs » déclare Stéphane Rimbeuf, Associé responsable Consumer Business chez Deloitte France.

Dans leur grande majorité, les Français réaliseront leurs achats de cadeaux dans les magasins pour les 2/3 d’entre eux. Le canal internet affiche un recul de 5 points avec 1/3 des français qui effectueront leurs achats en ligne, un recul qui touche principalement les produits phare comme la musique, la vidéo et les produits high tech.

Les distributeurs/hypermarchés sont donc privilégiés pour 48% des français contre 38%en 2013  suivis des chaînes spécialisées (32% contre 37%). Concernant les dépenses alimentaires, les hypermarchés sont  toujours fortement plébiscités par 80 % des consommateurs (78% l’an dernier).

 

Foule attendue dans les magasins pendant la première quinzaine de décembre

Les consommateurs français seront un peu plus attentistes dans la réalisation de leurs achats qu’en 2013. Fin novembre, ils seront 43% à avoir réalisé la majorité de leurs achats contre 47% l’an passé. Ces achats seront reportés essentiellement sur les derniers jours avant les fêtes ; au total, 57% des achats seront réalisés en décembre (39% sur la première quinzaine contre 34 % en 2013  et 18% sur la deuxième contre 15%).

« Si le budget prévu par les Français pour les fêtes de fin d’année se resserre encore un peu, le budget cadeau arrive à se maintenir sur le long terme, pour le bonheur du cercle très proche de la famille.» commente Stéphane Rimbeuf, Associé responsable Consumer Business chez Deloitte.

 

place_holder
place_holder
place_holder