Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

La chronique de Vincent Dupayage

Le Oled vers le Mass-Market, enfin !!!

La  révolution Oled arrive enfin dans les linéaires. Bien que cantonné encore à l’effet « Whaou », le Oled arrive en mass-production et va sans aucun doute envoyer aux oubliettes les technologies concurrentes. Mais son avenir se forgera sans doute, et uniquement, dans l’ultra HD.

 

 Par Vincent Dupayage

 

Soyons clair, le Oled, en combinant le meilleur des technologies actuelles, envoie tous les Plasma, LCD, LED à l’âge de pierre et peut atteindre des performances jusqu’alors inconnues. Les adeptes du home-cinéma peuvent stopper leurs incantations, le graal de l’image est enfin là !

Encore destinée à une clientèle ne craignant pas les fins de mois difficiles (8 000 €), gageons toutefois qu’à l’horizon 2015, cette technologie soit accessible au grand public ! A noter que ces prix, aujourd’hui prohibitifs, s’expliquent notamment par un taux de rebut très élevé.  Même les coréens, qui ont un réel savoir-faire dans la fabrication des dalles, ne maîtrisent pas encore complètement la production à grande échelle.

Mais, revenons un peu sur la genèse de cette technologie pas si nouvelle que cela, puisque le 1er produit fut présenté à l’IFA de Berlin en Septembre 2008. C’est Sony qui en fut le concepteur, en présentant un prototype de 11’ au prix de 4 000 € (XEL-1). Plutôt cher le pouce !

 

 

Quels sont les avantages du Oled ?

 

Un noir infini, inqualifiable, sans limite… L’intensité du noir ayant une incidence directe sur l’équilibre chromatique, celui-ci est optimisé à faire pâlir LCD, Led ou Plasma via des couleurs très nuancées.

A noter que chaque pixel émet sa propre lumière, on obtient une homogénéité du noir et par conséquent une absence de clouding.

La caractéristique la plus étonnante réside dans la réactivité des sous pixels. Attendez-vous à ce que l’action la plus rapide soit parfaitement nette et fluide.

Un angle de vision très ouvert constitue également un des points forts de cette technologie.

Concernant la consommation, celle-ci est plusque contenue. Voyez un peu : 145 W pour un 55’ chez Samsung !

Au niveau design, l’ image est immersive, il n’y a plus de bord, et certains fabricants proposent une épaisseur de 3mm.

 

Comment cela fonctionne-t-il ?

 

Contrairement au Led, l’Oled utilise une substance organique qui s’illumine en présence d’un courant électrique. Cette technologie permet de réduire considérablement le poids et l’épaisseur du téléviseur.

 

L’écran concave, l’anti tube cathodique ?

 

Autant le cathodique se portait convexe, autant l’Oled se porte concave chez LG et Samsung, mais à quoi cela sert-t-il ?

Tout d’abord, cette courbure donne une sensation « Imax » très réaliste. La courbure du téléviseur correspond à la courbure de votre œil, ce qui est naturel mais meilleur ??

Du fait de sa courbure, on constate une forte atténuation des reflets et une meilleure stabilité de l’édifice.

Soyons clair, me concernant, le plus gros avantage de l’écran courbe est de faire le buzz, histoire de faire passer la pilule des 8 000 €. Les écrans concaves sortent plus de la cellule marketing que du secteur R&D…

Cette courbure mettra également dans l’embarras tout client désirant fixer son téléviseur au mur.

Bref, beaucoup de poudre aux yeux pour pas grand-chose de concret…

 

A quand l'Ultra HD Oled ?

 

Le Oled fut une des stars incontestée de l’IFA, mais il persiste toutefois un obstacle majeur, son prix ! En revanche, l’ultra HD, quant à elle, est plus accessible.  A taille identique, il est donc peu probable que le Oled 1ère version rencontre un vif succès.

Soyons pragmatique, malgré une image très qualitative, ce produit me semble mort-né, car  l’ultra HD Oled arrivera rapidement en mass-production.

Pour l’instant, LG semble dominer le marché avec un prototype 77’ Ultra HD Oled de toute beauté présenté en grande pompe à Berlin.

Bref, le OLED HD semble plutôt incarner l’année 0 de cette technologie. Ne soyons toutefois pas trop critique, et n’oublions pas que ne pas innover c’est mourir...

 

Affaire à suivre…

 

En savoir plus :

 

Le site d'Energie Conseil, société de formation de Vincent Dupayage

 

Devenez fan de Vincent Dupayage sur Facebook

 

Groupe collaboratif sur Viadeo

 

 

 

place_holder
place_holder
place_holder