Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

Connaitre le Consommateur

Quelle cuisine les Français veulent-ils dans leur maison ?

La cuisine dans le sens culinaire à le vent en poupe en ce moment. Mais c’est aussi le cas en tant que pièce à vivre. Du meuble à l’électroménager en passant par la robinetterie, la cuisine de 2013 est en pleine évolution. Quel aménagement de la cuisine veulent les Français dans le contexte de consommation actuel ? Quel est leur projet d'achat ? Quel usage font-ils de l’espace cuisine ? Le Credoc a présenté lors du dernier Sadecc une étude sur les tendances du marché de la cuisine en France. NeomagTV a également rencontré à cette occasion Gérard Laizé, Directeur du Via, qui dessine le portrait de la cuisine du futur.

 

Fonctionnalité, Design, écologie : la cuisine idéale selon Gérard Laizé, Directeur du Via

 

 

 

 

Les Français et leur cuisine : l’enquête du Credoc

 

L'aménagement de la cuisine dans le contexte de consommation ? Plutôt prometteur

Dans un contexte de consommation défavorable, -0,6% de dépenses consommation en moyenne sur les quatre dernières années, 15% des ménages français déclarent avoir réalisé des travaux d'aménagement dans leur cuisine depuis 2012 soit environ 4,3 millions de ménages. 8% ont acquis une cuisine aménagée complète, soit 2,2 millions de ménages.

Sachant que 23% des ménages envisagent de réaliser des travaux d’aménagement de leur cuisine dans le 2 ans à venir, dont 10% un projet d’achat d’une cuisine aménagée, le potentiel de marché du secteur de la cuisine aménagée demeure donc élevé sur le territoire hexagonal. En effet, 2.7 millions de foyers envisagent d’acquérir une cuisine aménagée complète.

Le projet d'achat et d'aménagement de l'espace cuisine  Qui ? Où ? Comment ?

Qui ?

Ce sont, naturellement, les tranches des 35-44 ans avec 27% et des 45- 54 ans avec

également 27% qui forment le gros du contingent de ceux qui déclarent avoir un projet d'aménagement de la cuisine. De même les familles avec 2 enfants (36%) ou 3 enfants (36%) sont les plus nombreuses à vouloir investir dans cet espace.

Parmi les catégories socioprofessionnelles, ce sont les artisans-chefs d'entreprise (plus de 30%) et les ouvriers (plus de 25%) qui sont les plus nombreux à l'envisager.

Où ?

Ce sont dans les communes rurales (25%) et en région parisienne (27%) que résident le plus grand nombre de ceux qui veulent aménager leur cuisine.

Par rapport aux projets réalisés depuis 2012, les franciliens et les jeunes séniors envisagent nettement plus de réaménager leur cuisine dans les deux années à venir.

Comment ?

Ceux qui s'investissent dans un projet d'aménagement de leur cuisine ont recours à un nombre important de sources d'information. Ils sont 59% à utiliser au moins 5 sources d'informations. Parmi ceux qui envisagent d’acheter une cuisine aménagée, cette proportion passe à 76%. Ces chiffres attestent de l’implication que les Français portent à l’aménagement de leur cuisine.

Parmi les sources d'informations les plus consultées ou sollicitées : les catalogues ou les brochures professionnelles viennent en tête. 81% des personnes envisageant de réaliser des travaux d’aménagement de leur cuisine les feuillètent. En deuxième position, la prise de conseils auprès du professionnel pour 75%. Enfin, Internet pour 74%.

Les revues spécialisées conservent leur importance avec 62% de ménages les ayant consultées.

A noter, la valorisation croissante des échanges avec des professionnels (45% de ceux qui ont réalisé leur projet depuis 2012 estiment que cela a représenté la source d’information la plus utile).

L'usage de l'espace cuisine : description et perspectives

Parmi ceux qui ont un projet d'aménagement dans les deux ans, les adeptes d’un modèle alimentaire traditionnels dominent. Ainsi, 63% dînent au moins une fois par semaine dans la cuisine. 23% sont adeptes d’un repas à 3 composantes, contre 19% dans l’ensemble de la population.

Reflet d'un intérêt porté à l'art culinaire: 81% de ceux qui souhaitent aménager leur cuisine dans les deux ans consacrent plus d'une heure hors cuisson à la préparation d'un plat.

De plus, les ménages ayant réalisé des travaux d’aménagement de leur cuisine montrent une implication forte vis-à-vis de cette pièce, au-delà même de sa fonction culinaire. 90% déclarent ainsi que la cuisine est un endroit où ils aiment passer du temps; 85% estiment qu'il s'agit d'un lieu propice à la discussion (Ces chiffres s'élèvent respectivement à 95% et 89% pour ceux qui ont acquis une cuisine aménagée depuis 2012). 16% déclarent utiliser souvent leur cuisine comme un lieu de réception, même si, de façon générale, cet usage ne semble pas être la destination principale de l'espace cuisine.

L'attention portée à l'espace de cuisson mais également à l'ergonomie

Dans ce contexte, de façon logique, c'est donc l'espace de préparation des aliments qui suscite le plus d'attention. 70 % y accordent beaucoup d'attention.

Vient ensuite l'espace cuisson pour 63% et en troisième position l'espace de stockage des aliments pour 62% du panel.

Les Français font d’abord attention à l’ergonomie des lieux. Parmi les 5 espaces qu’une cuisine comporte (cuisson, préparation, stockage, nettoyage et consommation), Une émergence de la prise en compte du confort d'usage dans les critères d'aménagement qui se reflète au niveau même de l'agencement de chaque espace considéré.

Pour 33% des ménages interrogés, l'ergonomie est la caractéristique qui va susciter le plus d'intérêt au sein de ces 5 espaces, suivie par la qualité des sources de lumière et des meubles (respectivement) 30%.

L’attention portée à la "Décoration" n'intervient dans les 5 espaces que pour 27% des sondés.

 

Méthodologie :

Enquête réalisée par le CREDOC (Centre pour l'Etude et l'Observation des Conditions de Vie) entre le 29 mars 2013 et le 4 avril 2013 sur un échantillonnage de 2496 individus.

L'échantillonnage comprend trois populations analysées :

- les ménages résidant en France métropolitaine, soit un échantillon représentatif (*) de 2496 individus.’

- les ménages ayant réalisé des travaux d'aménagement de leur cuisine depuis 2012, soit un échantillon représentatif (*) de 303 individus.

- les ménages envisageant de réaliser des travaux d'aménagement de leur cuisine d'ici deux ans, soit un échantillon représentatif (*) de 614 individus.

(*) représentativité obtenue par la méthode des quotas : âge, PCS du chef de ménage, taille d'agglomération, région de résidence.

place_holder
place_holder
place_holder