Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

Laurent Freysz

Directeur Général Loewe France

« Toutes les grandes marques qui proposent de l’OLED disposent des mêmes dalles »

Alors que le marché du téléviseur restera en fort recul sur 2017, la marque Loewe est une des rares à tirer son épingle du jeu. Sa stratégie sur l’OLED avec des produits extrêmement bien spécifiés à prix très compétitifs sur ce nouveau marché en croissance s’avère payante en Europe. En ligne de mire les clients qui s’étaient équipés avec les meilleurs téléviseurs plasma du marché il y a 10 ou 15 ans et qui étaient jusqu’à présent en attente d’une alternative à la hauteur. Rencontré sur le stand Loewe à l’IFA de Berlin, Laurent Freysz, nous explique « le changement radical de perception de la marque » qui est en cours.

 

Neomag : Le marché du téléviseur a connu un énorme recul dans les principaux pays d’Europe au cours du premier semestre. En France, il a baissé de plus de 45% par rapport au premier semestre 2016 qui avait été dopé par les effets combinés du passage au « tout HD » et de l’Euro de foot. Dans ce contexte, comment cela s’est passé la période pour Loewe ?

Laurent Freysz : D’abord, cette baisse du marché au premier semestre a affecté essentiellement les entrées de gamme, les Full HD et les petits UHD, des téléviseurs qui s’étaient le plus vendus l’année dernière, sur le marché du second ou troisième écran… La forte spécificité pour Loewe, c’est la performance de l’OLED. Depuis le mois de mars, l’OLED représente jusqu’à un tiers de nos volumes, ce qui est énorme. Rappelons que nous avons démarré l’OLED fin 2015 avec deux modèles à 5 000 € et 7 000 €… Cela démontre tout le potentiel de cette technologie.


Neomag : On a le sentiment que Loewe est aujourd’hui très réactif sur l’OLED et cela que ne doit rien au hasard...
Laurent Freysz : Il y a tout juste deux ans, en septembre 2015, Loewe a signé un contrat d’approvisionnement privilégié avec LG Display. Ce qui explique que nous ayons aujourd’hui la capacité de proposer sur le marché des produits rapidement après que LG les ait lancés. Compte-tenu de nos temps de développement, le temps de différence est désormais d’un à deux mois alors que nous étions sur un délais de 6 mois dans nos accords précédents avec d’autres fournisseurs de dalles.
Quand un fournisseur de dalle lance de nouveaux modèles, il peut changer l’emplacement des connecteurs. Pour nous ce n’est pas neutre. Cela signifie que nous devons changer toute l’architecture de notre chassis à nouveau et c’est souvent complexe. Mais là, ce n’est pas le cas avec l’OLED jusqu’à présent. Toutes les grandes marques qui proposent de l’OLED, à savoir LG, Loewe, Panasonic, Sony disposent des mêmes dalles. De fait, ces marques ont toutes aujourd’hui sur leurs OLED les mêmes critères de performances de dalles sur le taux de rafraichissement d’image et le taux de contraste. C’est important de le souligner et de le dire au consommateur dans les magasins.

 

"Notre objectif est d’atteindre les 10% de part de marché en France cette année"


Neomag : Quelques mots sur l’évolution du marché de l’OLED et de la position de Loewe ?

Laurent Freysz : En 2016, il s’est vendu environ 32 000 téléviseurs OLED en France, dont la moitié étaient UHD et le reste Full HD. En 2017, je pense que le marché devrait atteindre environ 100 000 pièces dont 80% d’UHD. Depuis qu’elle s’est lancée dans l’OLED la marque Loewe est uniquement sur le segment de l’UHD. Cette stratégie OLED permet à la marque, dans un marché compliqué, de performer dans la catégorie haut de gamme selon GfK. En début d’année, sur le marché européen des téléviseurs de plus de 1 300 €, Loewe était la quatrième marque du marché avec 8% de PDM.
Nous misons à fond sur la technologie OLED car nous sommes persuadés que c’est aujourd’hui l’unique technologie du futur de la télévision par rapport à d’autres technologies qui ne sont encore que du LCD amélioré. Notre objectif est d’atteindre les 10% de part de marché en France cette année. L’idée c’est d’occuper dans l’OLED la place de référent qu’a occupé Pioneer à la grande époque du plasma. Nos revendeurs nous le disent tous les jours, avec les qualités de l’OLED, ils réussissent à convaincre des clients qui depuis 7, 8 ou 10 ans en étaient restés aux gammes Kuro et ne voulaient pas changer de téléviseurs…

 

"Le plus petit de nos téléviseurs OLED dispose de 2X40 watts de puissance acoustique intégrée alors que la concurrence est plutôt sur du 2x10 ou 2x15"


Neomag : Comment évolue la gamme OLED pour la période de fin d’année 2017

Laurent Freysz : Au premier semestre, nous avions déjà 7 références de téléviseurs OLED disponibles sur le marché de 55 à 77 pouces, de 3 990 € à 14 990 €.  A l’IFA, nous venons encore d’étoffer la gamme avec le lancement du Bild 4.55 un téléviseur OLED 55 pouces (soit 139 cm de diagonale) équipé du meilleur de Loewe à 3 190 €. 

Outre sa qualité d’image, notre gamme de téléviseurs OLED se distingue par sa qualité au niveau acoustique. Le plus petit de nos téléviseurs OLED dispose de 2X40 watts de puissance intégrée alors que la concurrence est plutôt sur du 2x10 ou 2x15… Le traitement acoustique des basses fait qu’il n’est pas nécessaire pour le consommateur d’adjoindre une barre de son. Cela a toujours un argument Loewe auparavant, cela le reste sur l’OLED. Enfin, en ce qui concerne le HDR, nous avons les trois standards reconnus par le marché, à savoir le Dolby Vision, le HDR 10 ou le HLG.

 

"Notre objectif est que, chez les revendeurs indépendants qui font encore de la TV, Loewe deviennent la marque N°1"


Neomag : On a vraiment l’impression que la page des difficultés que l’entreprise a connu il y a quelques années est tournée et que Loewe attaque une nouvelle page de son histoire…

Laurent Freysz : J’en suis intimement persuadé. Nous misons aujourd’hui sur un changement radical de perception de notre marque. Loewe n’est plus uniquement réservée à une catégorie de clients fortunés.  Aujourd’hui nous proposons un spectre de téléviseurs suffisamment large pour qu’un revendeur traditionnel qui a décidé de vendre de la valeur puisse orienter ses ventes vers une marque comme Loewe. Notre objectif est que, chez les revendeurs indépendants qui font encore de la TV, Loewe deviennent la marque N°1. Et cela quel que soit leur format. A l’heure où le chaland se fait rare et où le rayon TV souffre, ils doivent avoir le temps, l’énergie et la motivation pour vendre des téléviseurs qui génèrent de la valeur.
 
 
 
 
 

place_holder
place_holder
place_holder