Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article
Derniers Entretiens
Fondateur et dirigeant d'EZI
Fondateur et Dirigeant du Groupe Ubaldi
Chef de Groupe Produits Cuisine Electrolux France
PDG de Schneider Consumer Group
Directeur de Division Sharp Home Appliances France

Fin Lofnes

Chef de groupe lavage Electrolux France

« Le consommateur a évolué dans son rapport avec le lavage ou le séchage »

Le lavage près d’un tiers des ventes d’Electrolux en France. Et si la marque profite en 2015 du lancement de ses nouvelles gammes DelicateCare (sèche-linge) et DualCare (lavante-séchante), elle annonce pour le printemps l’UltraCare, une technologie adaptée au lave-linge.

Cette offensive en terme d’innovations correspond  à un positionnement  bien défini et reposant sur des partenariats ciblés. Fin Lofnes, un suédois qui travaille depuis 22 ans chez Electrolux dont 15 à Senlis, a été nommé en septembre pour prendre la tête de la division lavage. Il nous explique cette stratégie.

Propos recueillis par Philippe Michel

 

Selon vous, quel rapport a aujourd’hui le consommateur avec le fait de laver ou sécher son linge en machine ?

Le consommateur ne veut pas seulement que l’on enlève les tâches. Et c’est pourquoi nous voulons renforcer notre discours en allant au-delà des simples fonctions que sont le lavage et le séchage. Nos études ont démontré que les consommateurs avaient des besoins quasi sensoriels. Ils veulent voir que les couleurs de leurs habits ne ternissent pas, sentir la fraîcheur du linge quand il sort de la machine, toucher et ressentir sa douceur. Ils demanderont aussi à ce que leurs vêtements soient préservés et qu’ils puissent les conserver plus longtemps. Voilà pourquoi la notion de soin du linge est mise en avant chez Electrolux et dans la façon dont nous concevons nos appareils.

 

Vous avez en septembre été le partenaire de la semaine de la laine, événement organisé par Woolmark au palais de Tokyo à Paris. Pour quelle raison ?

Nos appareils permettent de sécher des vêtements en laine ou en cachemire. Le consommateur ne le sait pas toujours et c’est bien d’avoir des partenaires qui puissent lui dire. La première édition a été un succès. Nous avons pris la parole sur nos gammes de sèche-linge et lave-linge. Et nous sommes partants pour renouveler ce partenariat. Par exemple, Electrolux est la seule marque à avoir pour sa lavante-séchante le label Woolmark Blue (le plus élevé NDLR) pour les fonctions lavage et séchage. Nous avons également un partenariat avec Procter et Gamble. Ils ont une connaissance assez fine du consommateur et nos services R & D travaillent ensemble pour développer de nouvelles technologies, comme l’UltraCare.

 

Pouvez-vous nous dire quelques mots sur cette technologie qui sera l’un de vos grands lancements en 2016 ?

C’est un nouveau  lave-linge front. Cette gamme UltraCare sortira en avril 2016. Il s’agit d’une technologie brevetée qui garantit un lavage à 30 degrés aussi efficace qu’à 40 degrés, grâce à une meilleure diffusion de la lessive mais aussi de l’assouplissant. Elle complètera nos gammes de sèche- linge DelicateCare et de lavante-sèchante DualCare.

 

Quelques mots sur la distribution de votre marque. Quels sont vos circuits privilégiés ? Comment travaillez-vous avec elle ?

Nous sommes présents sur 85% de la distribution sur nos gammes de lave-linge front. Pour le sèche-linge, ce serait plutôt 60%, dû à un marché plus restreint. Pour développer nos ventes, nous organisons régulièrement des offres promotionnelles relayées dans les magasins ou les sites internet de nos partenaires distributeurs. Nous concevons des PLV, des habillages de produit et des mobiliers spécifiques . Pour le lavage, ces actions ont été particulièrement développées en 2015 et le seront encore plus en 2016. Nous avons nos propres formateurs en interne. Et ceux-ci travaillent étroitement avec les enseignes pour établir les programmes de formation.

 

Electrolux viendra-t-il sur l’électroménager connecté ?

C’est vrai que nous n’avons pas de produits connectés sur le marché actuellement. Mais nous travaillons sur le sujet. Que l’on soit pour ou contre, cela va venir. Cependant nous voulons élaborer des appareils connectés qui ne soient pas dans le gadget, mais qui apportent une véritable aide pour le consommateur dans l’utilisation de sa machine.

 

 

 

place_holder
place_holder
place_holder