Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article
Derniers Entretiens
Directeur Général de Haier France
Directeur Commercial International de Laurastar
Directeur Général de Smeg France
Directeur de Division Nouvelles Technologies chez Reed Expositions
Président du Réseau Ducretet

Michael Monney

Directeur Commercial International de Laurastar

« 43%* des acquéreurs français d’un Laurastar Smart utilisent l’application de ce produit connecté »

Marque premium suisse de l’univers du repassage, Laurastar se singularise par la qualité de ses produits et l’innovation constante depuis 38 ans. Le lancement du premier fer connecté au monde a dopé la croissance de la société sur le secteur des centres de repassage. Alors que la marque s’apprête à lancer une nouvelle innovation en 2018 sur le segment des centrales vapeurs, Laurastar poursuit son développement à l’export, à commencer par l’Asie. Rencontre avec Michael Monney, fils du fondateur de Laurastar Jean Monney et directeur commercial international de Laurastar SA.

 

Interview : Nicole Maïon

 

Vous venez de lancer il ya quelques mois, la commercialisation de Laurastar Smart, premier système de repassage connecté. En quoi la connectivité est-elle un atout en matière de repassage ?

Marque suisse, nous existons depuis 38 ans dans l’univers du repassage autour de deux pôles, les centrales vapeur et les systèmes de repassage. En 2017, nous avons présenté le Laurastar Smart, premier fer connecté au monde. La connectivité permet de montrer des vidéos sur l’utilisation du produit et apprendre le bon geste de repassage afin de repasser ses chemises, pantalons, ou costumes parfaitement : en bref, le système se fait coach! Le capteur au sein du produit combiné à l’application permettent de gagner en technique, en facilité et donc en rapidité.

La connectivité permet également de donner des alertes à l’utilisateur pour l’entretien de son système (changement de filtres, eau etc.). Or, un bon entretien permet de prolonger la durée de vie des appareils. C’est donc un bénéfice important pour le propriétaire d’un système de cette qualité. 3e atout de la connectivité : elle permet de piloter les fonctionnalités de l’appareil, par exemple la puissance de la soufflerie. Le tout est connecté en bluetooth, une technologie sûre et simple d’utilisation pour le client.

Il y a de plus en plus de produits connectés destinés au grand public. Presque 20% des brosses à dents électriques sont connectées, 30% des robots aspirateurs et jusqu’à quelque 10% de machines à café. Ce monde de l’IOT grand public au sein du petit électroménager se développe depuis 2016 mais jusqu’à présent, aucun équipement dans le repassage n’était connecté. Il faut évidemment expliquer au consommateur l’intérêt de la connectivité et ce dernier réalise très vite la valeur ajoutée. 

 

+ 10% de croissance des ventes de centres de repassage l'an dernier

 

Comment mettez-vous en avant cette innovation en magasin ?

Il est essentiel de beaucoup travailler sur la mise en avant du produit dans les magasins. Nous avons développé des solutions simples pour les points de vente, afin de mettre en avant notre marque, les fonctionnalités produits et l’intérêt de la connectivité. Nous avons également mis en place une plateforme digitale afin que nos partenaires de la distribution puissent télécharger gratuitement et facilement les images et les vidéos produits. En parallèle, nous investissons beaucoup dans la publicité digitale sur des media comme Google et Facebook.

 

Quels ont été les premiers résultats en termes de ventes ?

Notre objectif 2017 de développement des ventes des centre de repassage a été atteint. Avec le lancement du Smart, nous avons constaté une croissance moyenne de plus de 10% des ventes dans tous les pays. La distribution et les vendeurs en magasin sont la clé pour réussir cet objectif.

La vente est facilitée quand les vendeurs en magasins parlent des différentes catégories du repassage (fers traditionnels, stations vapeurs et centres) et font la démonstration du fonctionnement et de la performance du produit. Le vendeur a l’opportunité avec ce produit de séduire des consommateurs « matures » sur le marché de la centrale vapeur.

 

Les consommateurs français sont les plus sensibles à la connectivité 

 

Et en termes d’usages ?

Quelque 23% des utilisateurs d’un Laurastar Smart connectent leur produit à l’application via Bluetooth en Suisse, France, Allemagne et Benelux. C’est un chiffre réjouissant qui montre l’intérêt du consommateur pour ce produit, car entre 6 à 10% des propriétaires d’une machine à café connectée utilisent l’application dédiée. Plus intéressant encore, les consommateurs français sont les plus sensibles à la connectivité avec 43% des propriétaires d’un Laurastar Smart qui connectent leur produit à l’application dédiée.

 

Quels sont vos objectifs et perspectives pour 2018 ?

Nous avons trois grands axes de travail : Le premier est de poursuivre l’établissement du Laurastar Smart avec nos 3 modèles, le Smart I, le Smart M, et le Smart U. Le deuxième est d’innover dans la catégorie des centrales vapeur avec un nouveau lancement en septembre 2018. Enfin le troisième est de développer notre présence et activation dans les points de vente. Cela passe par la formation des vendeurs qui est très importante pour faire comprendre et expliquer les bénéfices produits mais aussi par des mises en avant qualitatives en rayon ou dans des corner dédiés.

 

Une nouvelle innovation en matière de station vapeur arrivera en septembre 2018

 

Quelle est la place occupée par Laurastar à l’international ?

Laurastar est une marque suisse, familiale et internationale puisque nous sommes présents dans plus de 40 pays. Notre premier pôle est l’Europe de l’Ouest avec nos filiales en France, Allemagne et Belgique. Le deuxième pôle est l’export avec un réseau de distributeurs internationaux à commencer par l’Asie, l’un de nos piliers de croissance et plus spécifiquement la Chine. Nous avons développé notre activité en Chine dès 2013. Avec aujourd’hui plus de 200 points de vente, notre marque y est désormais bien établie. Nous sommes également extrêmement contents de notre implantation en Corée qui a débuté en 2017. Alors que seulement les petits fers étaient traditionnellement utilisés en Asie, nous sommes parvenus à faire rentrer les consommateurs chinois et coréens dans le monde Laurastar avec nos centrales vapeur et centres de repassage. Nos résultats y sont déjà très satisfaisants.

 

En Chine depuis 2013, la marque est présente dans plus de 200 points de vente

 

Comment développez-vous Laurastar en Asie où la culture du repassage est totalement différente ?

Tout le monde repasse mais il y a une manière différente de repasser en Europe et en Asie où le thème de l’hygiène est primordial. Or, selon des études indépendantes, nos fers diffusent une vapeur aux propriétés uniques qui élimine plus de 99.999% des bactéries et 100% des acariens. La vapeur hygiénique est donc un axe prioritaire de communication en Asie et apporte un bénéfice unique à l’heure où les lavages basse température n’hygiénisent plus les textiles.

 

Quels sont les autres marchés à l’export de Laurastar ?

Nous nous développons très bien en Australie mais également en Russie, Laurastar étant présent dans ce dernier pays depuis plus de vingt ans. Pour l'heure, les Etats-Unis ne constituent pas pour nous un énorme marché mais nous nous y développons positivement. Nous étions présents en mars à la foire IHA de Chicago où nous avons présenté le Laurastar Smart qui sera commercialisé aux Etats Unis d’ici la fin de l’année. Les américains privilégient le défroissage et cet usage est également rapide et efficace avec nos centres de repassage et stations de vapeur.

 

Un dernier point à ajouter ?

Les temps changent, que ce soit en matière de distribution avec la montée en puissance de l’online, dans les usages ou dans les habitudes d’achats. Mais ce qui ne change pas, c‘est la nécessité pour le consommateur d’acheter des bons produits avec des services de qualité. Nos produits sont réparables pendant plus de 10 ans car nous avons toujours lutté contre l’obsolescence programmée depuis notre création, il y a 38 ans. C’est un service pilier de l’entreprise. Dernier point : nous avons besoin de la distribution en France afin de faire grandir la marque Laurastar et faire comprendre les bénéfices de nos produits en magasin. Nous sommes persuadés qu’il est possible d’apporter de la valeur dans la catégorie du repassage avec des produits premiums, bien expliqués et une mise en avant soignée.

 

* Contre 6% en moyenne dans le Petit Electroménager

 

place_holder
place_holder
place_holder