Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

Flash infos

Electroménager : But externalise son SAV

Régis Schultz, Président de But, vient d'annoncer l'externalisation du service après-vente de l'enseigne dans le domaine du Blanc, et de manière concomitante, la création d’une nouvelle entreprise totalement indépendante de But, baptisée la Compagnie du SAV. Cette nouvelle société sera dirigée par Hervé  Toscano, ancien patron de la société SLS, qui opérait dans la logistique du GEM.

De gauche à droite : Hervé Toscano, créateur de la Compagne du SAV et Régis Schultz, Président de But.

Concrètement, But ne devient pas actionnaire de la nouvelle société mais réalise un transfert d’activité. Les 165 salariés qui étaient employés de But deviennent salariés de La Compagnie du SAV, dans les mêmes conditions salariales et d’ancienneté.
En externalisant ainsi ce qui est un centre de coût, vu de l’interne, l‘intention de But est de donner un nouveau souffle à une prestation de service qui n'était pas dans son coeur de métier. Elle confie cette mission à une  entreprise  qui ambitionne de devenir la la première société nationale privée de service aprés-vente centrée uniquement sur ce métier.
L’objectif  est de proposer une prestation haut de gamme, tracée et nationale grâce notamment aux 14 agences qui mailleront le territoire dans un premier temps. Le nombre  d’interventions But en SAV avait été croissant en 2010 malgré la baisse des prix moyens du GEM, la réparation restant en régle générale privilégiée sauf si celle-ci excède 30% du cout du produit.
Compte tenu des ambitions de la jeune Compagnie du SAV  (objecif de 40 millions de CA et 450 personnes en 2014,) il faudra cependant assurer un véritable déploiement pour atteindre les 500 000 interventions prévues au business plan, ambition affichée pour 2014-2015. Il est prévu que la nouvelle société étendra son spectre à partir de septembre par des accords avec d’autres enseignes, des discussions seraient déjà entamées, notamment avec des pure-players de l'e-commerce.

Atteindre le seuil des 500 000 opérations par an d'ici 2 à 3 ans
But  dévoile les fondamentaux sur lesquels la nouvelle société s’appuiera : un pré diagnostic en ligne, qui permet d’optimiser l’intervention qui en découle et d’éviter en l’occurrence la double intervention chez le consommateur (objectif : 90% de réparation sur place lors de la première intervention) ; la formation du personnel autour d’un système d’information  (ERP) qui va être développé pour couvrir toute la prestation, de l’appel à la facturation. La formation froid domestique, pour intervenir à domicile. Les techniciens seront équipés de tablettes électroniques ou de PC portables, leur donnant accès au suivi des dossiers et leur permettant d’encaisser immédiatement les clients grâce à un système de signature électronique. Un service de prêt unique et immédiat sera proposé en cas d’intervention à domicile, si l’appareil ne peut pas être réparé lors du premier passage ..
But, dont l’activité meuble est prioritaire,  après avoir externalisé sa centrale d’achat en contractant avec Sélectis il y a quelques mois vise ainsi avec cette deuxième étape « à restaurer de la rentabilité sur un marché devenu compliqué » d’après Régis Schultz. But ne diffuse pas encore ses chiffres sur 2011, mais son Président confesse  « une belle progression en CA et en résultat » sur l'année écoulée.

 

place_holder
place_holder
place_holder