Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

A la Une

CES 2018 : électroménager & Smart Home en mode IA et vocal

Le CES de Las Vegas est une véritable vitrine d'anticipation de notre quotidien, et de notre habitat. Et dans le domaine de la maison intelligente, qui touche également l'électroménager, les annonces sont aussi variées que technologiquement bien pensées. Voici un petit tour d'horizon du Smart Home vu au CES 2018.

En 2018, le CES de Las Vegas rassemble plus de 3 900 entreprises exposantes réparties au sein de 24 catégories. Quatre nouvelles places de marché cette année : intelligence artificielle (IA), CES Sports Zone, Design and Source et Smart Cities. Eureka Park passe de 600 entreprises à 800 startups (dont 320 françaises). Pour celles et ceux qui n’y ont encore mis les pieds, CES couvre l'ensemble de l'écosystème technologique, y compris l'intelligence artificielle, les voitures sans conducteur, les drones, la santé et la forme physique, les technologies du sport, les technologies connectées et l'Internet des Objets qui va continuer à croître grâce aux réseaux 5G.

Cette année le salon se déroule dans un contexte de marché plutôt porteur. Selon la CTA qui organise la manifestation, le marché américain des biens technologiques devrait s’élever à 351 milliards de dollars au niveau de la distribution, enregistrant une hausse de 3,9%, notamment tiré par les ventes d’objets pour la maison connectée et d’enceintes intelligentes.

 

Omniprésence de Google

Parti en retard par rapport à Amazon Alexa sur le terrain de la reconnaissance vocale, Google fait actuellement feux de tout bois pour se rattraper. On l’a bien vu sur la fin d’année en France avec les nombreuses offres dans la distribution autour des enceintes Google Home. Sur le CES, Google a fortement intensifié sa présence. A l’image de ce qu’elle a réalisé avec Android sur le marché des smartphones, l’ambition de la société est d’intégrer son Google Assistant dans le plus grand nombre possible d’appareils connectés, enceintes bien sûr mais aussi téléviseurs, casques audios, appareils de chauffage, d'éclairage...

 

Maison connectée : des systèmes ouvert et des grandes marques qui devraient rassurer le grand public

Et c'est sur le terrain de la Maison Connectée que cette édition du CES 2018 est particulièrement riche. Après des années ou le "connecté" avait surtout concerné les marchés du "wearable", on est aujourd'hui a un nouveau tournant. Après le secteur de la sécurité on a pu voir sur le salon cette année un très grand nombre d'innovation dans le domaine de la gestion de l'énergie et des automatismes, sur lesquelles Neomag reviedra en détail au cours des prochaines semaines.

Bonne nouvelle, c'est un secteur où les français sont plutôt bien placés avec des leaders internationaux tels que Legrand qui lance son programme "Works with Legrand"ou encore Somfy, qui après l'annonce des partenariats avec Amazon Alexa et IFTTT pendant l'IFA, annonce aujourd'hui de nouveaux partenariats avec l'Assistant Google et avec Apple HomeKit. En moins d'un an, entre fin 2017 et mi-2018, les solutions connectées Somfy seront devenues compatibles avec les principales plateformes de contrôle vocal et de services présentes sur le marché de la Maison Connectée. Ces partenariats offriront un accès facilité à la maison connectée avec une expérience enrichie de nouvelles fonctionnalités.

Tendance forte cette année, l'ouverture. Les acteurs du secteur semblent avoir enfin compris que le marché ne décollerait que si l'utilisateur pourrait utiliser les différentes intelligences artificielles de son choix sans en être prisonnier.

Ce qui est aussi très intéressant, c'est qu'après la période ou c'étaient les entreprises françaises du CAC 40 qui allaient cherche l'innovation chez les start-ups, c'est désormais maintenant aussi de grosses PME qui s'y mettent, comme le montre très bien l'exemple du partenariat entre Netatmo et Muller dans le chauffage. Trés visible cette année à Las Vegas, ce pivotement de pas mal de start-ups vers les marché du B2B devrait les renforcer et de leur assurer une solidité lorsque le marchjé grand public décollera massivement.

 

Le gros électroménager connecté ne fait pas dans le gadget...

Si le CES n’est pas un salon qui a le gros électroménager dans son ADN, Las Vegas accueille quand même quelques produits. Qu’ils soient de marques venues de l’EGP, comme Samsung, ou « locales », comme Whirlpool en passant par des start-ups, comme Foldimate, ils dessinent les contours d’un futur de l’électroménager intelligent, vocal et bien sûr connecté…

Déjà fortement présents lors du dernier IFA à Berlin, l’intelligence artificielle et les assistants vocaux sont encore davantage mis en lumière sur le CES de Las Vegas. Le salon où l’on imagine notre habitat de demain est donc "the place to be "pour présenter ses offres dans ce domaine.

Et commençons par le régional de l’étape, à savoir Whirlpool. Si l’on excepte le groupe Bosch surtout présent avec sa division Smart Home, le groupe américain est le seul industriel issu de l’électroménager à avoir un stand au CES. 

 

Whirlpool : Apple Watch, vocal et bronze

C’est une première pour une marque d’électroménager et l’une des premières annonces du groupe lors du CES. Les appareils connectés de Whirlpool auront une appli dédiée pour l’Apple Watch. Dans la foulée, le fabricant américain Whirlpool annonce l’élargissement de son écosystème d’appareils connectés avec les technologies intelligentes de Google et d’Amazon. Compatible avec toute la gamme cuisine d’appareils connectés Whirlpool, Google Assistant permet aux utilisateurs d’effectuer de nombreuses tâches, uniquement grâce à la voix. Quant à l’assistant Alexa d’Amazon, il offre également des commandes vocales pour les appareils de soin du linge connectés Whirlpool. Il permet notamment de démarrer, d’arrêter et de mettre en pause le lave-linge ou de connaître le temps restant avant la fin d’un cycle de séchage.

Par ailleurs, les accords passés avec l’appli de recettes Yummy qui permet de régler le four en fonction de la recette sélectionnée.

Du côté des produits plus traditionnels, on note la sortie d’une ligne dans la couleur bronze. Et le lancement d’une lavante-séchante Smart All-in-One, équipée d’un distributeur automatique de lessive Load & Go qui assure à chaque charge la bonne quantité de lessive. Bien sûr, cet appareil est contrôlable à distance via l'application Whirlpool, rien qu'à la voix avec Amazon Alexa ou encore avec l’Apple Watch.

 

Samsung lance la V2 de son Family Hub et un four aux portes « pliables »

Avec la cuisinière Flex Duo, on retrouve là encore la volonté de Samsung d’aborder de manière originale des pièces traditionnelles d’appareils électroménager. C’est ainsi qu’au CES a été dévoilé un four intégré dans une cuisinière et dont seule la partie supérieure de la porte peut s’ouvrir. Une sorte de add wash transposé à la cuisson et qui permet d’éviter une trop grande déperdition de chaleur par exemple. Disponible à 1499 dollars, cette cuisinière Flex Duo n’est pas annoncée en France.

Du côté du family Hub, Samsung a annoncé une nouvelle version qui met en avant l’assistant vocal propre à la marque, Bixby, et intègre de nouveaux haut-parleurs pour une utilisation multimédia plus optimale. Des réfrigérateurs connectés que l’on retrouve également chez LG, mais cette fois avec Alexa. Le fabricant coréen veut développer son propre système d’intelligence artificielle DeepThinQ et l’étendre à l’ensemble de son offre smart home.

Enfin des nouvelles de la machine à plier le linge Foldimate qui a connu quelques améliorations et dont la sortie prochaine est envisageable, surtout lorsque l’on apprend qu’un accord de partenariat a été signé avec le groupe BSH pour en faire un produit fini, efficace et accessible au plus grand nombre…

 

 

 

 

 

place_holder
place_holder
place_holder