Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

Objets connectés

Smart Home : les assistants vocaux vont-ils réveiller le marché ?

Dans sa dernière étude "La Référence des Equipements Connectés ", GFK détaille le secteur du Smart Home et particulièrement celuis des assistants vocaux. Ces derniers, très mis en avant par les medias et la distribution ces dernières semaines, devraient "réveiller le marché" selon l'institut d'études qui précise également les circuits de distributions "élus" ...

« La smart home représente une grande variété d’appareils et l’étude REC révèle une connaissance accrue des Français de cet univers et leur vif intérêt », explique Jérémy Barreau, consultant Smart Home de GfK. Ainsi, parmi les 13 catégories de produits étudiées par GfK, toutes affichent des scores d’intérêt supérieurs à 35%. « On constate une prédominance des catégories Sécurité et Confort de vie, tant dans l’intérêt pour les produits que dans les appareils Smart Home possédés », commente Jérémy Barreau.

La notoriété de la Smart Home augmente en 2017 avec 42% des Français déclarant connaitre tout à fait le concept, soit +7 points. Ce regain d’intérêt est en partie lié aux fortes communications actuelles sur l’arrivée des smart assistants et la perspectives d’usages plus ludiques.


 

Prix maximum envisagé pour un smart assistant : 150€ 

Commander une playlist à la voix, synchroniser ses appareils domotiques et multimedia ou encore piloter à distance son électroménager… la promesse des assistants vocaux et leur pouvoir de séduction sont très forts. Et cela se retrouve dans les résultats de l’étude REC.
Ainsi, les assistants vocaux présentent le meilleur taux de transformation Intérêt / Intention d’achat. « Lorsque l’on centre l’analyse sur les Français ‘’très et extrêmement intéressés’’ par un produit Smart Home, explique Michael Mathieu, Directeur Consumer Electronics chez GfK, l’assistant vocal présente déjà un score d’intérêt de 11%, ce qui est plutôt haut vu la toute récente mise sur le marché. Et si l’on demande aux intéressés leurs intentions d’achat d’ici 1 an, les assistants vocaux récoltent un score de 37%. » Cette proportion augmente encore chez les 35-49 ans, à près de 50%.
Autre point soulevé par l’étude : les consommateurs sont prêts à mettre le prix pour s’équiper en Smart Home mais se fixent aussi des limites. « La méthode Price System Meter et nos analyses démontrent chez les Français le principe d’un seuil minimum d’acceptation en termes de prix, gage de qualité et de crédibilité, tout comme un budget maximum, reflet de la valeur d’usage et des bénéfices perçus, décrypte Michael Mathieu. Ceci est vrai pour tous les équipements Smart Home, des assistants vocaux aux ampoules connectées. Par exemple, nous avons identifié que le prix maximum envisagé pour un smart assistant est de 150€. »


Enfin, l’étude REC démontre que les Français vont privilégier certains circuits de distribution selon le type de produits Smart Home à acheter. Et si les Grandes Surfaces de Bricolage, Internet et Grandes Surfaces Spécialisées représentent 2 choix sur 3 au global, la GSA ou les opérateurs télécoms sont très bien installés dans les réflexes d’achat de certaines catégories de produits Smart Home.

place_holder
place_holder
place_holder