Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

Le regard d'AVCesar

Quel développement pour le Blu-Ray UHD 4K ?

AVcesar.com a été choisi par l’organisme Blu-Ray Partners comme partenaire média pour accompagner et soutenir le véritable lancement en France du format 4K Ultra HD Blu-Ray. Une belle reconnaissance pour le travail de la rédaction d’AVCesar.com et son expertise reconnue du Home Cinéma. Victor Matsuda, le vice-président du Blu-Ray Groupe Sony et de la BDA (Blu-Ray Disc Association basée à Los Angeles) a répondu aux questions de notre partenaire, faisant le point sur les contenus 4K Ultra HD Blu-Ray...

 

 

Interview de Victor Matsuda, Vice Président du Blu Ray Group Sony

 

AVCesar : Pouvez-vous nous préciser l’état actuel du marché UltraHD Blu-Ray, aux US et Asie d’un côté et en Europe del’autre?

Victor Matsuda : C’est un marché en pleine croissance. En 2017, en termes de «softwares», ce sont plus de 5 millions de disques UltraHD Blu-Ray qui ont étés vendus sur le marché américain. Pour l’Europe, qui accuse le plus souvent un retard de 12 à 18 mois par rapport aux États-Unis, c’est plus de 2 millions de disques qui ont trouvé preneur. Si l’on ajoute le Japon et le reste du monde à ces principaux marchés, ce sont environ 9 millions de disques qui se sont écoulés dans le monde. Par ailleurs, les prévisions pour 2018 sont prometteuses. Ce sont respectivement 9 millions et quatre millions de disques qui s’écouleront sur les marchés américains et européen pour un marché mondial avoisinant 16 millions d’unités.
Au niveau des lecteurs, la croissance est également très forte puisque, en 2017, les ventes de lecteurs UHDBlu-Ray ont progressé de 133 %. Le succès des téléviseurs UltraHD et leur banalisation dans les foyers explique la montée en puissance de l’UHDBD. Il faut bien que les utilisateurs disposent d’une source capable d’en exploiter totalement les possibilités. Actuellement, dans la grande majorité des cas, seul un lecteur UHDBD est en mesure de répondre à leur attente. Précisons que le marché des TV UHD est, lui aussi, en pleine expansion. Il devrait progresser de 40% en2017 puis encore de35% en2018.

 

AVC : Des consoles de jeu, comme la Xbox OneS ou la Xbox OneX, se dotent d’un lecteur UHDBD. Pensez-vous que ceci «booste» le marché? Par ailleurs, il semble que Sony ne songe pas à en équiper la PS4Pro, avez-vous des informations à ce sujet?

V. M. : En ce qui concerne la PS4Pro, je n’ai pas d’information particulière. Il faudrait demander cela mes confrères de Sony Interactive Entertainment. En revanche, si les consoles de jeu constituent un bon support de familiarisation avec le support UHDBD, il est intéressant de constater que de plus en plus de constructeur ont ajouté des lecteurs UHDBD de salon à leur catalogue. Pendant longtemps seuls deux constructeurs produisaient de tels lecteurs, ils sont maintenant huit. Si les six premiers, LG, Microsoft, Panasonic, Philips, Samsung et Sony, font partie du paysage traditionnel de l’électronique «grand public», il est intéressant de constater que Cambridge Audio et Oppo se sont joint a eux. Ces deux dernières marques sont plus particulièrement dédiées au passionnés d’équipements dits «High-End», donc de haute qualité. Cette adoption prouve que l’environnement UltraHD Blu-Ray est reconnu pour ses performances exceptionnelles en termes de qualité tant d’image que de son.

 

AVC : Le catalogue de titres s’enrichit-il rapidement?

V. M. : Oui, depuis septembre 2016 le nombre de titres disponibles en UHDBD a plus que doublé et on a comptabilisé environ 150nouveaux titres pour cette seule année. Fin2017 l’édition de nouveaux titres 4K UltraHD Blu-Ray devrait atteindre le chiffre de300, soit encore un doublement par rapport à2016. De plus cet accroissement de la production de titres correspond à une attente du public assez forte. En effet, aux débuts du DVD, le possesseur d’un lecteur achetait en moyenne 6à8 disques par an. Les possesseurs de platines UHDBD achètent un disque par mois. Ce succès s’explique aussi par le fait que de plus en plus de majors proposent leur production en UHDBD. Disney est la septième à nous rejoindre et propose des titres tels que Guardians of the Galaxy, en première exclusivité.

 

AVC : Beaucoup de films ne disposent que de masters 2K, comment réagissez-vous à la polémique autour de UHDBD4K réalisés à partir de tels masters?

V. M. : Vous avez pu constater par vous-mêmes, lors de vos tests, que sur de tels disques la qualité était bien présente. En premier lieu, l’Upscalling que nous pratiquons est de très haute qualité, sans comparaison possible avec ceux réalisés par les meilleurs processeurs présents dans les téléviseurs ou les lecteurs UHDBD. De plus la définition n’est pas le seul paramètre qui influe sur le ressenti de piqué et de précision dans l’image. La dynamique de contraste joue un rôle primordial, presque plus important que la résolution elle-même. Or l’UHD BD présente l’avantage d’être compatible HDR10. Il dispose ainsi d’une dynamique de contraste incomparable ce qui garantit un excellent confort visuel et une dynamique de l’image que d’autres supports ne sont pas en mesure de délivrer.

 

Lire la suite de l'entretien de Victor Matsuda sur avcesar.com

place_holder
place_holder
place_holder