Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

Décryptage

Le succès confirmé de la vente directe

A l'heure du social selling, du data à tout prix, de l'algorithme roi et autres voies digitales, la vente directe, en face à face ou en réunion, peut paraître obsolète et gentiment démodée. Une impression contredite par le denier baromètre de la vente directe publié par la FVD et Agefos PME. En France, et en 2016,c'est un chiffre d'affaires de 4,28 milliards d'euros qui est réalisé par ce canal, en hausse de 3,8%. Détails d'un succès logique et humain...

 

Dans le secteur des biens techniques, du petit électroménager plus précisément, Vorwerk est le parfait symbole de la réussite de la vente directe, avec les marques Thermomix et Kobold. Le premier avantage de la vente directe réside dans l'humain. D'une part par l'implication et la motivation de ceux qui vendent, d'autre part par la qualité du contact, où l'on prend son temps pour expliquer et démontrer le produit. Et comme les chiffres communiqués par la FVD le prouvent, les résultats sont là. Quant au digital, il devient non pas une fin en soi mais un moyen pour la vente directe. La puissance de la communauté Thermomix sur les réseaux sociaux est ainsi l'une des forces de la marque.

 

107 millions de distributeurs

Au niveau mondial, la vente directe représente un chiffre d'affaires de 183 millions d'euros, réalisé par 107 millions de vendeurs. En Europe, le CA est de 33 milliards pour 14,9 millions de distributeurs. Et enfin, voici la France avec ses 4,28 milliards d'euros de chiffre d'affaires, sa croissance de 3,8% et ses 671 920 distributeurs. Cerise sur le gâteau, un taux de rentabilité annoncé de 17%.

 

 

 

 

Motivés et entrepreneurs

 

40 % des VDI pratiquent la Vente Directe comme activité principale, 30 % de VDI sont en multi-ativité (+ 3 % par rapport à 2014) et 30 % pratiquent la Vente Directe pour un complément de revenus.

Quant aux entreprises présentes, près d’un tiers adopte une stratégie multi-canal : 32,7 % des entreprises déclarent avoir opté pour plusieurs modalités de distribution. Les autres canaux hors vente directe sont avant tout le e-commerce (94,4 %), loin devant la vente en magasin (38,9 %) et la VPC (38,9 %)

40% des entreprises pratiquent de façon couplée la vente en réunion et la vente en face à
face. En cumul, ce sont ainsi 81,8 % des entreprises qui pra`quent la vente en réunion et 58,2 % en face à face.
Pris de façon isolée, 41,8 % des entreprises ont pour activité unique la vente en réunion et 18,2 % celle de la vente en face à face.

 

 

Mais ce qui fait le succès de la vente, en dehors du produit qui reste essentiel, c'est la motivation et la constance de ceux qui vendent et qui sont aussi leurs propres patrons.

56 % des indépendants ont moins de 45 ans
Un taux d’embauche relativement élevé et une création constante d’emploi (+ 31 705 emplois crées en 2016).
Sur le total des embauches de salariés, 82 % ont concerné des conseillers en vente directe et 14 % des animateurs d’équipe.
Et comme le démontre le tableau ci-dessous, on s'aperçoit que la satisfaction en terme de qualité de travail est clairement supérieure chez les distributeurs ayant opté pour la VDI.

 

 

place_holder
place_holder
place_holder