Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

Stratégie

Schneider déploie son offre électroménager

En 2015, le groupe Admea rachetait la marque Schneider. Après l'avoir relancée en développant une gamme audio et vidéo en 2016, le groupe poursuit le renouveau de Schneider dans les secteurs du Gros et Petit électroménager en 2017. En ligne de mire le marché français, mais pas uniquement…

Schneider est une marque française qui trouve son origine dans l’électronique dès 1934. Dans les années 70, l’entrée de la marque dans le giron du groupe Philips lui a donné les moyens de développer sa notoriété au travers de campagnes publicitaires très remarquées à l’époque. Schneider est désormais au cœur de la stratégie de croissance internationale du groupe Admea, cela était particulièrement visible sur le tout nouveau stand de l’entreprise sur le salon IFA 2017 à Berlin.

Si au départ Admea avait racheté la marque pour la développer dans l’audio-vidéo, des études ont rapidement montré que Schneider avait également une belle résonnance en termes d’électroménager auprès des consommateurs. "Nous en avons parlé à la distribution qui nous suit, et elle a également trouvé que l’équation entre une marque de forte notoriété, des produits fortement différenciants et une accessibilité au niveau des prix avait une réelle pertinence", explique Philippe Samuel, Pdg d’Admea.

 

 

 

L'ensemble de la gamme Schneider vintage en gros et petit électroménager en détail dans la vidéo ci-dessus tournée sur le stand de la marque au salon IFA de Berlin

 

Développement interne et customisation

Disponible sur stock depuis juillet 2017, la gamme Schneider de gros appareils ménagers se compose d’environ 70 références dont un tiers de produits vintage et le reste en contemporain (Froid, Lavage, Cuisson). "La gamme vintage est développée à 100% par Admea. Un soin particulier a été apporté afin que la couleur soit exactement identique sur les parties métal et les parties plastiques des réfrigérateurs vintage afin de renforcer l’aspect qualitatif". L’indice prix de la gamme vintage de Schneider en GEM se situe à 150. Dans la gamme contemporaine, les appareils « customisés » se distinguent notamment au niveau du design et de la qualité perçue (poignée métal, logo Schneider embouti) et des coloris spécifiques (noir mat notamment). Tous les produits en Froid et Cuisson sont disponibles en trois coloris (blanc, inox (VCM) et noir mat) et les appareils de lavage en blanc et silver. L’indice prix de la gamme contemporaine de Schneider en GEM se situe autour de 110.

 

A la conquête de l'Europe et de l'Asie

En relançant la marque Schneider en électroménager Admea (130 millions de CA en 2016, en progression de 30% par rapport à 2015) ne vise pas uniquement le marché français mais également l’international. En 2017, afin de structurer la poursuite de sa croissance, le groupe a notamment recruté trois nouveaux directeurs commerciaux (pour l’Audio et la Téléphonie, le GEM et le PEM) ainsi que deux nouveaux chefs de produits.

Avec la marque Schneider, le groupe se fixe comme objectif un chiffre d’affaires de 15 à 20 millions d’euros en France d’ici 2018 et tout autant à l’export. Les marchés ont d’ores été déjà ouverts en Allemagne (la marque qui rencontre un excellent écho), au Royaume-Uni, en Italie, en Suisse, en Autriche et en Scandinavie. Mais outre un développement en Europe, Admea affiche également de belles ambitions pour Schneider sur la zone Asie-Pacifique. Un directeur commercial chargé de cette zone vient d’être recruté. "Durant l’été, nous avons réalisé nos premières expéditions avec un chiffres d’affaires significatif sur la Corée du Sud, souligne Philippe Samuel en souriant… D’ici fin 2017, nous allons également créer une filiale de distribution en Chine qui nous permettra de distribuer sur place en 2018 les gammes électroménager vintage de Schneider. Mais aussi l’encastrable de Scholtès à partir de 2019…".

 

En savoir plus
Schneider ou la renaissance d'une marque française 08/04/2016

 

 

place_holder
place_holder
place_holder