Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

Electromenager

La marque Scholtes rachetée par le Groupe Admea

Déjà propriétaire de la marque Schneider et exploitant sous licence les marques Thomson (PEM et téléphonie) et Radiola (TV, audio, électroménager), la société dirigée par Philippe Samuel et Stéphane Bibas annonce aujourd’hui le rachat de la marque d’électroménager encastrable haut-de- gamme française. Objectif : relancer Scholtes dans les réseaux cuisinistes de l’hexagone mais pas uniquement : l’export en Europe et en Asie sont également en ligne de mire. 

 

 

L’électroménager s’est pas mal invité dans l’actualité de ces dernières semaines mettant le groupe Whirlpool sur le devant de la scène… Aujourd’hui, c’est une nouvelle beaucoup plus réjouissante qui vient de tomber. Le groupe américain, qui disposait de la marque Scholtes depuis qu’il avait racheté l’ensemble de activités du groupe Indesit, a décidé de céder celle-ci au groupe Admea (130 millions d’euros de CA, une centaine de collaborateurs). Une décision qui fait suite à la nouvelle organisation du portefeuille de marques de Whirlpool Corporation pour l’Europe et pour la France.

 

Fabriquer en Europe, vendre chez les cuisinistes et dans le monde entier

Si la nouvelle est intéressante en soi, c’est tout d’abord qu’un groupe français fasse le pari d’investir sur une marque d’électroménager française pour la développer, non seulement, en France mais aussi dans le reste du monde. Ensuite, la deuxième bonne nouvelle, c’est que le groupe Admea étudie actuellement la possibilité de fabriquer sa nouvelle gamme au sein de l’Union Européenne. A noter, que contrairement aux allégations formulées par certains medias non spécialisés, la direction de la société dément formellement tout engagement de production de la marque Scholtes sur le site de Whirlpool à Amiens.

"Fondée à Thionville en 1922, Scholtes est une marque d’électroménager prestigieuse, ayant toujours été à la pointe de l’innovation. Elle créa entre autres le premier four pyrolyse en 1969, la première table de cuisson vitrocéramique en 1974 et la première table à induction en 1979", rappelle la direction d’Admea. "L’acquisition de Scholtes marque un tournant important pour notre société, souligne Philippe Samuel, PDG d’Admea. Elle nous confère la légitimité nécessaire pour nous introduire dans le haut de gamme. C’est aussi une ouverture sur un nouveau marché : le réseau des cuisinistes".

En excellent connaisseur la Chine en particulier qu’il pratique depuis plusieurs dizaines d’années, Philippe Samuel explique également que la distribution de Scholtes ne se limitera pas au seul marché français. « Nous viserons aussi l’Europe et l’Asie, déclare-t-il ». Il y quelques semaines, le groupe Admea, présentait sur son stand de la Foire de  Canton en Chine les dernières nouveautés électroménager de ses marques à ses clients internationaux. Nul doute que Scholtes y figurera également très bientôt en excellente place…

 

En savoir plus

 

Philippe Samuel Président d'Admea "Grâce à Home Tech Industries, nous sommes passés du statut d’importateur à celui de fabricant" 16/05/2016

 

Schneider ou la renaissance d'une marque française 08/04/2016

 

Admea reprend Radiola et étoffe son portefeuille de marques 18/03/2016

 

Admea : du sourcing à la création de produits et aux licences de marques 13/06/2014

 

 

 

 

 

place_holder
place_holder
place_holder