Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

Les Chiffres du Marché

Smartwatches et trackers d’activité : 253 millions d’euros de CA en France

Les Français ont acheté plus d’un million d’unités de wearables (smartwatches et trackers d’activité) en 2016. Une hausse de +28% par rapport à 2015, indique GfK. En valeur le marché a atteint 253 millions € à +20%. Un chiffre d’affaires légèrement en deçà des prévisions qui s’explique par la baisse de prix moyen des smartwatches (-7%) et des montres de sport (-9%).

Tous les Français ne sont pas égaux sur le marché des wearables consate GfK.  En termes de parc installé, le bassin parisien concentre 42% des possesseurs de wearables, tous types confondus. L'explication : une plus grande offre de magasins spécialisés, ou dotés de rayons IoT spécifiques et une population plus urbaine à fort pouvoir d’achat.
Dans le cadre de son étude REC*, GfK analyse le rapport et les attentes des consommateurs français vis-à-vis des Wearables.  Fait notable : la notoriété des smartwatches et trackers d’activité n’a pas augmenté depuis l’année dernière. Ainsi, les trackers affichent un (modeste) score de notoriété de 36% en 2016, proportion qui monte à près d’1 consommateur sur 2 pour la smartwatch (48%). Pour Michaël Matthieu, Directeur des Marchés Image et Telecom chez GFK, « cette notoriété stagnante est un premier frein à l’appropriation massive des Wearables par les consommateurs français ». D’autre part, les Wearables peinent encore à convaincre le Grand Public de leurs bénéfices en matière de santé.

 


Des consommateurs français qui se posent encore pas mal de questions…
En effet, 52% des individus interrogés envisagent les wearables comme une aide pour rester en bonne santé, hors, cette exigence ne semble pas satisfaite. En effet, 1 tiers des individus peu intéressés par un wearable (37% côté trackers, 36% côté Smartwatch), émettent des doutes quant à la capacité de ces produits à améliorer leur santé.

 


Dans cette configuration, le prix est un obstacle de plus avec 31% des consommateurs réticents à l’achat d’un tracker (36% pour la Smartwatch). Ainsi, la pédagogie autour des produits et de leurs bénéfices utilisateurs est un facteur clé de décision en point de vente.  Les analyses issues de la REC mettent en avant les points déterminants dans la décision d’achat de wearables : la largeur d’assortiment, la qualité du conseil ainsi que les tests produits en magasins. « En activant ces leviers et en misant sur la pédagogie, notamment sur la valeur ajoutée santé, les marques seront à même de lever les freins à l’achat et à enclencher une vraie démocratisation des Wearables en France », décrypte Michaël Matthieu. 


L’étude REC (Référence des Equipements Connectés) de GfK mêle données des panels distributeurs et études consommateurs auprès de 10 000 foyers. Elle propose une vision de l’équipement des foyers français en biens techniques et offre également des volets trimestriels IoT dédié aux Wearables et au Smart Home.

place_holder
place_holder
place_holder