Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

Objets connectés

Objets connectés grand public : les Français prennent leur temps

GfK misait sur un marché grand public des objets connectés pour le grand public atteignant les 500 millions d’euros en 2016… La barre symbolique n’a pas encore été franchie. S’il ne progresse pas aussi vite que les acteurs du secteur le souhaitent, ce marché a toutefois atteint les 440 millions d’euros, avec des ventes en croissance de 19%, ce qui n’est finalement pas si mal...

 

Tout le monde s’accorde sur la place que cet ensemble assez hétéroclite de produits connectés prendra à l’avenir dans le quotidien, mais pour l’instant, le grand public s’il est curieux, reste néanmoins relativement attentiste quand il s’agit de passer à l’acte d’achat. « Depuis la simple création de rayons dédiés jusqu’à la communication au sens large, les chantiers restent nombreux pour les acteurs des marchés connectés, explique François Klipfel, Directeur Général Adjoint chez GfK Consumer Choices France. Si tous comprennent l’enjeu d’installer rapidement et massivement ces produits dans les foyers, ils cherchent encore le schéma gagnant. Une piste peut être dans l’évolution de leur proposition de valeur : de simple industriel aujourd’hui à prestataire de services demain. Les premiers à s’engager dans cette évolution et cet esprit d’innovation y gagneront en visibilité et crédibilité auprès des consommateurs. »

 

Le marché de la sécurité connectée continue à progresser

GfK enregistre une dépense des ménages français en hausse de +50% pour la sécurité connectée, soit 56 millions d’euros en 2016. Ce segment de marché est porté par les Netcams, qui représentent 34% des ventes, en croissance volume de +27% en 2016. Autre besoin identifié et validé par les actes d’achat : le besoin d’être connecté partout au foyer. Comme une évidence, les Français ont ainsi augmenté de +11% la valeur de leur budget « produits réseaux », soit CPL, Répéteurs wifi et autres box domotiques.
Cependant, si le chiffre d’affaires de la maison connectée progresse, il reste marginal au regard du revenu de la domotique en France, estimé plus d’1 milliard d’euros. Et l’internet des objets ne se résume pas à des nouveautés produits. Il engage les acteurs du marché à repenser le modèle économique basé sur le bundle Produit et Services : alertes, SAV, livraison de consommables... tout une offre additionnelle à créer pour les consommateurs.
Sur ce point, le marché de l’impression est un bon exemple de cette transformation en marche, souligne GfK. Certaines marques initient avec succès de nouveaux business models d’abonnement et de livraison des cartouches à domicile. Ce véritable écosystème a généré 963 millions d’euros en 2016, dont 730 millions uniquement sur la vente de cartouches d’encre. Une source d’inspiration pour l’ensemble du marché des biens d’équipements technologiques...

 

En savoir plus
Plus d’un tiers des magasins en France ne vendent pas d’objets connectés 03/06/2016




 

place_holder
place_holder
place_holder