Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

La chronique de Marion Germain

Sèche-linge à pompe à chaleur : comment bien l’expliquer (et le vendre) à un geek et à madame Michu ?

Comment mieux vendre son électroménager ? Et répondre aux questions de ses clients en toute pertinence… Voici la nouvelle rubrique destinée à tous nos chers lecteurs qui vendent chaque jour de l’électroménager. Ecrite par Marion Germain, formatrice émérite et désormais chroniqueuse pour Neomag. Pour cette première, Marion vous donne les bases à avoir pour vendre la pompe à chaleur dans les sèche-linge…

 

Par Marion Germain

Premier constat et non des moindres : un sèche-linge à pompe à chaleur est  vendu plus cher, deux cents euros en moyenne, qu’un sèche-linge à condensation classique. Il va donc falloir justifier cet écart de prix et trouver les bons arguments. Mais avant….

La pompe à chaleur, qu’est-ce que c’est ?

La technologie existe depuis un peu moins de 10 ans et s’est inspiré des chauffages des piscines ou des maisons. Il n’y a pas de résistance dans ce type de sèche-linge, la chaleur est produite en comprimant l’air ambiant. On dit qu’il fonctionne en circuit fermé car il n’y a pas d’air chaud rejeté à l’inverse d’un sèche-linge par condensation classique. Il ne produit pas de chaleur mais utilise celle existante. 

 

Justifier l’écart de prix à madame Michu (et à monsieur aussi…)

 

"C’est économique et les vêtements sont préservés"

Le constat :savez-vous que c’est à cause de la résistance présente dans un sèche-linge classique qu’il chauffe beaucoup en fonctionnement .  Par ailleurs la durée de séchage s’allonge et augmente le coût sur la facture d’électricité plus la température de la pièce monte.

La réponse : un sèche-linge pompe à chaleur A++ vous permettra d’économiser jusqu’à 50% sur le coût de fonctionnement annuel de votre sèche-linge sans pompe à chaleur, soit 50 euros par an sur votre facture d’électricité (et plus encore avec les augmentations prévues dans les prochaines années). Cela est possible car il n’a pas de résistance. Et puis il  chauffe à 50° plutôt qu’à 80°C. Les vêtements sont donc préservés par ce mode de séchage moins agressif…

 

Rentrer dans le détail avec notre ami(e) geek

 

"L'efficacité de la condensation indiquée sur les étiquettes est bien meilleure car le différentiel thermique de condensation reste stable."

Le constat :  Vous connaissez le principe de la pompe à chaleur pour le chauffage d’une maison qui récupère la chaleur absorbée dans le sol ? Et bien ce type de sèche-linge propose les mêmes avantages techniques et économiques, une innovation qui engendre un surcoût en terme de fabrication.

La réponse : Tant que vous respectez la classe climatique de l’appareil, il s’installe simplement. L'efficacité de la condensation indiquée sur les étiquettes est bien meilleure car le différentiel thermique de condensation reste stable. Les sites de comparaison montrent une différence de coût de fonctionnement en conditions  normalisées de 50€/an. Même si la durée du cycle de référence affichée est plus longue qu'un sèche linge avec résistance, le temps de séchage est plus stable car il se fait grâce à l’évaporateur contenu dans l’appareil qui conserve une température constante. Il y a donc moins de paramètres aléatoires que dans un sèche-linge à condensation traditionnel, et vous êtes sûr de maîtriser les coûts. Certains modèles vous permettent même de contrôler leur consommation via une application mobile via NFC ou Wifi.

 

Marion Germain

Consultante #LeanStartup #CustomerExperience #BusinessDevelopment #Training

 

 

 

place_holder
place_holder
place_holder