Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

Décryptage

Le commerce coopératif et associé reste porteur

Avec une croissance de 3% et un chiffre d’affaires réalisé de 146,9 milliards d’euros, le commerce coopératif et associé est performant. Tel est le constat, chiffres à l'appui, fait par la FCA, et qui est une bonne nouvelle. En effet, cette forme de commerce représente 30,5% du commerce de détail et 7% du PIB du pays...

 

« Nous sommes amortisseurs de crise et accélérateurs de croissance. Un modèle perçu comme alternatif depuis 120 ans et qui surperforme chaque année doit être considéré comme un atout pour l’économie du pays et un vecteur de progrès social. » déclare Eric Plat, Président de la FCA (Fédération du Commerce Coopératif et Associé.)

La création de 6 860 emplois en France font que les 32 430 chefs d’entreprises de jouent donc "pleinement leur rôle de dynamiseurs de l’économie locale." 

Le tableau récapitulatif ci-dessous démontre aussi la bonne tenue de cette profession.





Pa rapport à une croissance de 1% en 2014, le Commerce Coopératif et Associé continue donc à progresser avec 3% de croissance sur 2015 et 3,4 milliards d’euros de chiffre d’affaires supplémentaires. La FCA précise que le secteur du commerce de détail devrait connaître une croissance d’environ 1% en 2015, ce qui place de facto le commerce coopératif et associé au-desssus en terme de résultats.
Alors que, sur la même période, le PIB français est attendu en légère hausse (+1,3%) et que le secteur du commerce au niveau européen doit stagner à 0,08%, les chiffres du Commerce Coopératif et Associé démontrent à nouveau la pertinence d’un modèle dynamique, durable et démocratique.

Près de 2 000 nouveaux entrepreneurs
Ils ont été exactement 1 929 entrepreneursà rejoindre le Commerce Coopératif et Associé. En tenant compte des entrées et sorties au sein des réseaux, cette forme de commerce affiche un solde positif de 1 071 points de vente, qui se sont ajoutés aux 43 870 existants sur cette même période.
79% des 44 941 points de vente sont implantés dans des villes de moins de 90 000 habitants. Le taux de survie à 3 ans d’une entreprise du Commerce Coopératif et Associé est de 95% en moyenne, alors qu’un commerce de détail n’a que 61% de chance de survivre à ses trois premières années d’existence.

place_holder
place_holder
place_holder