Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

Décryptage

Vivendi va-t-il aider la Fnac à racheter Darty ?

C’est en effet la question essentielle qui se pose suite à la décision de Vivendi SA (groupe Canal +) de prendre une participation dans le capital de la Fnac. Et pour avoir une réponse, il faut lire entre les lignes du communiqué officiel. Cela relance-t-il Alexandre Bompard dans la course, sachant que l'offre de Conforama vient d'être officiellement ouverte ? Dans ce feuilleton sur fond de concentration, rien ne sera fini avant l'ultime poignée de main...

Par Philippe Michel

Lorsque les communiqués financiers sont écrits, chaque mot est pesé. Dans celui émis par la Fnac ce 11 avril, on peut lire : « Vivendi s’est engagé irrévocablement à souscrire à une augmentation de capital réservée d’un montant de 159 M€ à un prix de 54,0 € par action (soit le cours de clôture de Fnac le 8 avril dernier). A l’issue de l’augmentation de capital, Vivendi détiendra environ 15% du capital et des droits de vote de Fnac. »

Voilà pour la partie chiffre. Mais une autre partie est très intéressante. Après le blabla d’usage sur les qualités de chaque entité, arrivent ces mots : « L’entrée de Vivendi au capital de Fnac permettra de doter Fnac de moyens supplémentaires pour mettre en oeuvre ses plans de développement et de croissance externe ». Et quel plus bel acte de croissance externe que de racheter une enseigne comme Darty… Les observateurs mettent en avant les liens qui unissent Vincent Bolloré, patron de Canal Plus, et Alexandre Bompard, ex dirigeant de ce même Canal Plus. Mais l'amitié en affaires ne vaut que si elle fructueuse, et il est clair que s'offrir Darty et transformer la Fnac en leader hexagonal, et de loin, est une belle opportunité

Quant à Artémis, actionnaire principal et historique,  « il conservera son rôle d’actionnaire de référence avec 33% du capital et réaffirme son plein soutien au développement stratégique de Fnac. »

L'offre de Steinhoff officialisée

Seulement voilà, Conforama et sa maison mère ont déposé officiellement leur offre de reprise et les actionnaires de Darty ont jusqu'au 2 mai pour déposer leurs actions à disposition de Steinhoff. Sachant que le premier d'entre eux, et le conseil d'administration, ont fermement soutenu l'offre du groupe sud-africain, il va falloir une belle surenchère pour ébranler l'opération. 

Quant à ce que l'arrivéé de Vivendi débouche sur l’acquisition de Darty, ce serait un superbe renversement de situation. Et la Fnac nous aurait emmené jusqu'au bout d'un suspense qu'elle a elle-même déclenché. Cette lutte  nous promet de beaux rebondissements dans les mois qui viennent... Et une fois le nouveau propriétaire connu, découvrir de quelle manière il absorbera Darty, le transformera, sera aussi très passionnant....

place_holder
place_holder
place_holder