Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article
 

GIE PULSAT

Innovtec 2016 : comme un vent de renouveau…

Une nouvelle équipe dirigeante Selectis/GPdis/Pulsat, l’annonce officielle de l’alliance avec Gitem, la construction d’un nouveau projet d’enseigne pour  Pulsat, et toujours un véritable salon professionnel destiné à l’ensemble des clients Selectis, avec la présence des principales marques partenaires… Voilà l’actualité très riche qui a marqué l’édition 2016 d’Innovtec qui vient de se tenir les 20 et 21 mars à Clermont-Ferrand.

Le salon organisé par Selectis a été une vraie réussite. Tant dans la conception des stands que dans sa fréquentation, en passant par une organisation sans failles. Et ce week-end a démontré que les spécialistes de proximité ont dépassé la gestion de la crise pour se tourner vers un avenir repensé. C’est le sentiment, positif, ressenti durant ces deux jours par les 1 400 revendeurs présents, représentant 660 points de vente. Dont 70 magasins Gitem.


L’alliance Gitem Pulsat officialisée 

Cela a été pressenti en découvrant le stand Gitem au milieu du salon. Puis confirmé par la prise de parole d’Hubert Fabien, Président d’Euronics France, lors du diner de gala. Et enfin expliqué lors de la conférence de presse par les nouveaux présidents de Selectis, Jean-Michel Leroyer, de GPdiS, Christian Vialettes, du GIE Pulsat Jean-Christophe Harasse en présence d’Hubert Fabien, Hervé Cottenye et Alexis Forasetto, vice-présidents d’Euronics.

Mais avant d’entrer dans le détail, l’annonce de cette alliance permet de penser que le passage au tribunal de commerce d’Euronics France le 18 mars dernier a été positif. Et même si la décision finale a été reportée à la fin avril, il semblerait que l’on se dirige vers un plan de continuation. Celui-ci permettrait le maintien de l’enseigne Gitem, ce qui en soi est une bonne nouvelle. Quant à l’annonce de l’alliance entre Gitem et Pulsat, elle est une suite logique au contrat d’approvisionnement liant les magasins de l’enseigne nordiste à GPdis. Et la présence physique des dirigeants d’Euronics, aux côtés de ceux de Selectis, GPdis et Pulsat, se veut également le symbole d’une alliance solide et humaine. « Nous voulons gommer ce qui s’est passé et nous avons aujourd’hui un devoir moral de réussite », déclare Hubert Fabien. « Et le fait que nos deux enseignes bénéficient d’une même et forte notoriété font que nous pourrons nous développer ensemble, et dans un intérêt commun ». La cohabitation avec Pulsat est donc engagée. Une enseigne Pulsat omniprésente lors d’Innovtec, et littéralement transformée.

 

 Lors de la conférence de presse (de gauche à droite) : Hervé Cottenye, Alexis Forassetto, Hubert Fabien, Jean-Michel Leroyer, Christian Vialettes, Jean-Christophe Harasse

 

Le changement Pulsat

Comme nous l’avait indiqué Sylvain Thomas dans Neomag (photo ci-contre sur le stand Innovtec), 2016 va vraiment être l’année Pulsat. Avec Pulsat, Pulsat Contact, Pulsat Direct, Pulsat Literie, Pulsat Cuisine… L’enseigne adopte les codes de la grande distribution en les adaptant au commerce indépendant. L’objectif est faire de Pulsat une enseigne 360), c’est-à-dire ouverte à de nouveaux métiers, et ce dans une convergence logique avec son métier de base. « Nous voulons être une enseigne avant-gardiste, qui se concentre sur des activités complémentaires vitales pour son développement » résume Jean-Christophe Harasse. Neomag reviendra très vite et en détails sur cette véritable « reconstruction » de l’identité et de l’offre Pulsat. Mais la présence de l’enseigne pour la première fois, au salon Franchise Expo, souligne le changement opéré.

 

 

Selectis, GPdis, Pulsat :

nouveaux dirigeants, nouveaux objectifs

Innovtec a permis à l’ensemble des magasins mais aussi fournisseurs de mieux connaître les présidents de ces trois structures. Voici leur rapide portrait et leur vision de l’avenir.

 

Selectis : référencer les bons produits aux bonnes marges

Le pilote : Jean-Michel Leroyer

Toute une carrière dans le commerce associé, commencée au Gitem, continuée chez Expert, Jean-Michel Leroyer participe en 2000 à la création de Référence, centrale de référencement pour Expert, Digital, Leader, Pulsat et Connexion.  Il entre ensuite chez Selectis en 2007 à la direction des achats électroménager. Son rôle, en tant que nouveau Président de la centrale de référencement, sera de proposer la meilleure offre sur les familles traditionnelles de l’électroménager et de l’EGP, mais aussi sur celles du multimedia et des objets connectés. Il favorise l’innovation chez les marques partenaires et apprécie la mise en place de contrats de distribution sélective.

Extrait de son discours de la soirée Innovtec 2016 

« L’innovation est au cœur de notre métier et restera l’enjeu de notre profession dans les années à venir.  Aussi, pour que l’innovation soit synonyme d’avenir pour notre filière, il est du devoir de nos plateformes de stocker ces produits et du devoir de nos revendeurs d’en faire la promotion. »

Selectis aujourd’hui

C’est 1,3 milliards de sorties caisses, 13% de parts de marché en téléviseurs, 15% en gros électroménager et 1,3 millions de pièces en petit électroménager. La centrale a également créé une structure européenne, baptisée E2 et en partenariat avec Electronic Partner, qui a réalisé en 2015 près de 6 milliards d’euros d’achat.

Selectis demain

Ils étaient 130 fournisseurs présents sur le salon organisé par Selectis mais le nombre géré par la centrale est bien plus important. Et le sera encore plus dans les années à venir, car Selectis devra proposer une offre cohérente en cuisine, literie, arts culinaires mais aussi dans l’Internet des Objets. Dans ce domaine, il y aura certes « l’offre connectée » des marques traditionnelles, mais il faudra aussi aux équipes de Selectis repérer les nouvelles entreprises de l’IOT, ces start-ups que le commerce associé se doit de proposer à ses clients…

 

GPdis : livrer vite et au plus grand nombre

Le pilote : Christian Vialettes

Il connaît bien GPdis puisqu’il en a été le directeur financier durant 15 ans. Ce sont « les sages », comme il les appelle (Maurice Bardou, André Sardain…), qui lui ont confié ces nouvelles responsabilités après le départ d’Eric Leblevec. Un projet qui doit redonner de l’élan aux enseignes de proximité en leur conférant les mêmes services que les GSS. Il supporte les marques et la valeur ajoutée en opposition au volume et au no name préconisé par la grande distribution.

Extrait de son discours de la soirée Innovtec 2016 : « Ce soir, nous avons la chance d’avoir plusieurs enseignes. Alors, ne nous trompons pas de cible, unissons nos moyens en gardant nos différences et initions cette concentration des enseignes de proximité. Tout le monde en parle, personne ne l’a fait. Soyons précurseurs. On parlera de nous. On parlera de vous !»

GPdis aujourd’hui

10 plateformes, 50 000 m2 de stockage,350 millions d’euros de chiffre d’affaires, 20000 références… Avec ses 50 commerciaux, GPdis approvisionne les enseignes telles Pulsat, Compétence, Andom, Avelis mais aussi plus récemment les points de vente Gitem.

GPdis demain

La structure souhaite se mettre au service des enseignes et du futur site marchand revisité de Pulsat. Elle mettra également, progressivement, ses magasins en propre sous enseigne Pulsat Direct.

 

Pulsat : une déclinaison 360°

Le pilote : Jean-Christophe Harasse

Nommé Président de Pulsat, il y a exercé de nombreuses fonctions durant les deux décennies passées au sein de l’enseigne. Avec Sylvain Thomas, il va avoir pour mission de faire de Pulsat une marque forte dans le paysage du commerce associé. Et c’est alors que l’enseigne fête ses 30 ans qu’une refonte complète vient d’être amorcée.

Extrait de son discours de la soirée Innovtec 2016 

« Je suis aujourd’hui convaincu que pour réussir face à nos nouveaux concurrents, le réseau de proximité, dans son ensemble, a besoin non pas d’enseignes, mais d’une marque forte… Alors oui, nous avons dû repenser, changer notre vision afin d’organiser un Pulsat à 360° ! »

Pulsat aujourd’hui

369 magasins, 20 millions de catalogues édités et un véritable vivier de compétences humaines. Voici ce que représente Pulsat aujourd’hui. L’enseigne, qui a fêté ses 30 ans, va désormais se moderniser. Pour cela, elle a fait appel à une nouvelle agence de communication, changé son logo et sa signature (Le vrai conseil). Elle utilise également la solution de géomarketing Adcity développée par Havas, et qui permet de bien choisir le lieu d’implantation des nouveaux magasins, mais aussi le meilleur mix media à adopter pour la communication locale.

 

 

Pulsat demain

Et cette modernisation va toucher tous les domaines. Ceux de la communication, de l’informatique, du référencement… Un changement qui conduira à décliner Pulsat en plusieurs marques, à reconstruire un site marchand fort pour faciliter le web to store, et à intégrer les magasins GPDIS pour augmenter la notoriété. Ce nouveau concept Pulsat sera dévoilé à Epinal, sur une surface de 700 m2, fin avril 2016.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

place_holder
place_holder
place_holder