Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

Que vendre demain ?

Le chauffage au bois incite à profiter des baisse de prix du pétrole

Alors que les prix du pétrole sont en très forte baisse, Flamme Verte, le label du chauffage au bois incite les Français de bénéficier d’un pouvoir achat amélioré (en particulier pour ceux qui se déplacent en voiture et se chauffent au fuel) pour basculer vers le chauffage à bois. Une solution économique à laquelle les pouvoirs publics ont confirmé maintenir en 2016, dans le cadre du soutien aux énergies renouvelables, un crédit d’impôts de 30 %.

A titre d’exemple, selon Flamme Verte, pour la même quantité de chaleur fournie, le coût de l’énergie d’une solution poêle à granulés sera 20% moins chère qu’une solution chaudière murale au gaz naturel (entretien compris mais hors coût d’installation).

Autre exemple, une famille de 4 personnes ayant des besoins de chauffage de 160 kWh/m²/an déboursera plus de 2 600€ par an si elle se chauffe uniquement à l’électricité. En s’équipant d’un poêle à bois bûche qui assurera 60% de ses besoins de chauffage, elle fera une économie annuelle de plus de 900€ par an.

 

A l’avenir, même sile prix du pétrole restera bas, son coût pour le consommateur augmentera…

Les équipements utilisant les énergies renouvelables pour produire de la chaleur, appareils de chauffage au bois, panneaux solaires thermiques, pompes à chaleur géothermique, bénéficieront toujours en 2016 du crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) de 30%.

De plus, dans le cas d’un logement construit avant 1990, l’éco-prêt permet d’emprunter à taux zéro pour l’achat d’un l’équipement sans condition de ressources, si l’installation est faite par un professionnel qualifié RGE.

Par ailleurs, la loi de finances rectificative pour 2015 indique que la contribution climat énergie, inscrite dans la Loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte, passera de 22 € par tonne de carbone en 2016 à 30,50 € en 2017. Cette contribution atteindra 56 € la tonne en 2020, de sorte que, même s’il s’avérait que le prix du pétrole reste bas, son coût pour le consommateur augmentera. « De quoi orienter encore le choix du particulier vers les énergies renouvelables et le chauffage au bois, estime-t-on du côté de Flamme Verte ».

place_holder
place_holder
place_holder