Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

Enseignes

Pro et Cie prêt à reprendre l’enseigne et le réseau Gitem

Lors de la conférence de presse donnée à l'occasion du congrès Pacte (12 et 13 septembre à Lyon), Pierre Thuillier, Directeur Général du groupe Thuillier, a évoqué la situation d’Euronics France et fait une proposition à ses dirigeants : Reprendre l’enseigne et le réseau, mais pas la centrale ni l’entrepôt d’Angres. Explications…

 

Lire aussi  Le 21 septembre 2015, journée décisive pour Euronics France

 

Pierre Thuillier a tout d’abord tenu à préciser que la situation difficile du groupement nordiste ne le réjouissait pas, et qu’il avait donné pour consigne à ses animateurs de réseau de ne mener aucune action de recrutement auprès des adhérents Gitem. Alain Moriette, Président de Pacte, a également ajouté : "c’est une situation qui ne nous laisse pas indifférents...".
En effet, les deux enseignes ont toujours été proches, allant même il y a quelques années à se réunir dans une structure commune dédiée à la formation et aux services, Synergences. "Nous sommes très proches dans notre fonctionnement" précise Pierre Thuillier. "Lorsque un adhérent Gitem nous rejoint, il lui faut à peine 15 jours pour s’intégrer. Alors qu’il faut un peu plus de temps pour un magasin issu d’une autre enseigne".

 

Pro&Cie ne pourra pas accueillir tous les magasins Gitem, sauf si…


En cas de défaillance d’Euronics France, "Pro&Cie ne pourra pas intégrer tous les magasins Gitem" déclare Pierre Thuillier. "Pour des raisons de zone de chalandise entre autres..."Mais il ajoute : "je sais que l’enseigne Gitem a de la valeur et nous sommes d’accord pour la reprendre, ainsi que les magasins. Je dis aux dirigeants d’Euronics : valorisez votre enseigne, nous sommes d’accord pour la reprendre. Faites nous une proposition". Pierre Thuillier précise évidemment qu’il ne s’agit pas là d’une décision personnelle mais que celle-ci reflète l’avis de son conseil d’administration.
"Nous pouvons gérer deux enseignes de notoriété sur le plan national, conclut Pierre Thuillier. Mais notre offre ne comprend pas la reprise de l’entrepôt et des salariés de la centrale d’Angres. Nous n’avons ni les moyens ni l’ambition de le faire car nous disposons déjà des structures logistiques et humaines. Ce que nous proposons, c’est une solution de sauvegarde du réseau Gitem et de ses adhérents et, dans un deuxième temps, de pouvoir re-développer cette enseigne".

 

place_holder
place_holder
place_holder