Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

La chronique de Vincent Dupayage

Téléviseurs : Oled 4K versus S-UHD

Annoncé de manière tonitruante au CES de Las Vegas, le S-UHD de Samsung veut concurrencer le Oled 4K de LG  est-elle une vraie plus-value ou juste un argument marketing de plus ? Notre chroniqueur Vincent Dupayage vous livre son avis, tranché, sur la question…

 

Je commencerai par dire que l’Oled envoie toutes les technologies (LCD, Led, Plasma) à l'âge de pierre. Mais le S-UHD a des arguments. Alors commençons par déterminer les avantages de l’un et de l’autre…

 

 

 

Oled : quels en sont les avantages ?

Un noir infini, inqualifiable, sans limite, l’intensité du noir ayant une incidence directe sur l’équilibre chromatique, celui-ci étant optimisé à faire pâlir LCD, Led ou Plasma via des couleurs très nuancées et contrastées.

La caractéristique la plus étonnante réside dans la réactivité des sous pixels, attendez-vous à ce que l’action la plus rapide soit parfaitement nette et fluide.

Un angle de vision très ouvert constitue également un des points forts de cette technologie.

A noter que chaque pixel émet sa propre lumière, on obtient une homogénéité du noir et par conséquent une absence de clouding. (défaut de luminosité qui fait apparaître de petits « nuages » sur les parties sombres des écrans LCD - NDLR). Bref, des performances stratosphériques !

 

S-UHD : quels en sont les avantages ?

 

Le S-UHD quant à lui fait toujours appel à un rétro éclairage LED associé au "quantum dot" ou "point quantique", cette technologie n'est pas nouvelle et fut déjà proposée par Sony avec son "Trimulinos" en 2013 sur ses modèles haut de gamme. Elle est aussi présente chez TCL ou LG.

Ci-contre (affiche dans les allées du CES Las Vegas)

Cette technologie permet d'élargir le spectre chromatique et de se rapprocher le plus possible des couleurs naturelles  avec des rouges et verts très saturés.

Samsung utilise une technique à base de "nano cristaux" permettant de reproduire les couleurs les plus pures possibles avec 64 fois plus de teintes que les téléviseurs actuels.

Ce procédé associé au "Curved "permet de mettre en perspective une nouvelle expérience télévisuelle.

Le procédé quantum dot permet également d'obtenir une couleur blanche beaucoup plus équilibrée émettant du rouge et vert très pur, dépourvu d'ondes parasites permettant de couvrir parfaitement l'espace colorimétrique.

Le "quantum dot" est perçu comme le futur de l'industrie du fait de la plus-value apportée à l'image et à leur faible coût de fabrication, comparé aux diodes électroluminescentes organiques.

 

Deux possibilités s'offrent donc au marché !

Soit LG échoue à démocratiser le OLED en ne réussissant pas à baisser les coûts de fabrication (à ce jour le modèle 65' Oled 4K émarge tout de même à 8 000 €).

Soit, comme il y a fort à croire, LG prend définitivement l'ascendant sur Samsung, qui ne rejette pas cette technologie (le fabricant coréen aurait des projets sur l'OLED pour 2016, voire 2017).

La réponse des partisans du LED pourrait être l'avènement, plus rapide que prévu, de la 8K qui ne nécessite que peu de modifications des chaînes de fabrication, et ce afin de contrer commercialement l'OLED avec un avantage évident sur le réalisme des images.

Le Oled pourrait, dans ce cas, mettre du temps à s'adapter et perdre son leadership.

 Il faut avouer que les démonstrations en 8K faites au dernier CES de Las Vegas projettent le spectateur dans un réalisme inouï avec, de facto, une sensation 3D de profondeur parfaitement maîtrisée (évidemment sans lunette).

 A l'inverse, ceci ne pourrait être que pure fiction dans le sens où les contenus 4K qui brillent actuellement par leur quasi absence seraient déjà obsolètes, c'est un comble !

 Me concernant, car il faut bien se prononcer, le S-UHD est une vraie plus-value associée à une appellation marketing avantageuse. Mais je dois avouer avoir été impressionné par les dalles LG Oled 4K en 65' et 77'. Celles-ci arriveront graduellement en mass- production au printemps avec des prix respectivement de 8 000 € et 25 000 € ! Et pour ajouter une information sur cette technologie, LG commercialise aussi un 55’’ OLED Full HD à 3000 €. 

 

C'est à mon sens et à n'en pas douter l'avenir des téléviseurs !

 

En savoir plus

 

Le site d'Energie Conseil, société de formation de Vincent Dupayage

 

Devenez fan de Vincent Dupayage sur Facebook

 

Groupe collaboratif sur Viadeo

 

place_holder place_holder  

 

place_holder
place_holder
place_holder