Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

MedPi 2014

Admea : du sourcing à la création de produits et aux licences de marques

Importateur à l’origine, la société Admea qui fête ses 20 ans cette année a su passer du stade du "sourcing"  à celui aujourd’hui d’un véritable concepteur de produits et animateur de marques. Philippe Samuel, fort de sa longue expérience dans les business de l’électronique grand public et de sa connaissance de la Chine fait le point sur ce qu’est devenu son entreprise et surtout vers ce vers quoi elle tend à être demain.

Eric Shorjian

Admea  a commencé en tant qu’importateur. 20 ans plus tard, l'entreprise, qui était présente sur le dernier salon MedPi pour présenter ses nouveautés, conçoit et sous-traite aujourd’hui la fabrication des produits qu’il commercialise sous les marques Thomson pour la téléphonie mobile / résidentielle et pour le petit électroménager (via la société Sopadis), Oxygen Audio pour l’électronique embarquée et l’audio nomade, Schaub Lorenz pour les téléviseurs et les produits audio/vidéo et Omate pour les produits connectés. L’entreprise dispose aujourd’hui d’une équipe d’une centaine de collaborateurs et son chiffre d’affaires atteint les 100 millions d’euros.

 

 

Lancé en 1994 par Philippe Samuel et par Stéphane Bibas, Admea n’a cessé de se développer depuis sa création à travers notamment l’acquisition de différentes marques et licences. Des acquisitions qui soulignent une réelle volonté de diversification de la part du distributeur, lui ayant permis d’adresser différents marchés et différentes cibles, le tout avec une stratégie de montée en gamme. Autre clé de la longévité : une politique commerciale rigoureuse, permettant aujourd’hui de pousser ses licences aussi bien dans Ies GSA que dans les GSS et sur les sites Internet. L’objectif  actuel du groupe est de devenir un acteur référent sur le marché européen de l’électrodomestique en créant des synergies entre ses différentes marques et licences et en privilégiant l’investissement sur le développement de ses produits, dont certains sont conçus 100% en France ou via sa filiale en Chine ouverte en 2003. "Si la crise a durement touché de nombreux acteurs du marché ces dernières années, nous avons de notre côté réussi à rebondir en mettant en place une vraie stratégie de diversification, sans pour autant confondre diversification et dispersion, souligne Philippe Samuel, PDG d’Admea. Notre force aujourd’hui : être un fabricant à part entière capable de maîtriser la chaîne complète depuis la conception des produits jusqu’à leur distribution, en passant par la gestion des contenus".

 

2014 : en route vers de nouveaux marchés

Après avoir démarré en Europe de l’Ouest, Admea s’est développée en 2013 sur les marchés de l’Europe Centrale et du Maghreb et au début de l’année 2014 a ouvert une filiale en Espagne, Home Tech Iberia. "Le développement Européen de nos licences fait aujourd’hui partie intégrante de notre stratégie et fait figure de véritable relais de croissance : nous estimons ainsi que ces futurs marchés devraient représenter 30% de nos ventes sur les cinq années à venir. Notre objectif à court terme : nous implanter en Russie", conclut Philippe Samuel.

 

Les dates-clés

1994 : création d’ADMEA

1998 : premières importations de lecteurs dvd, d’aspirateurs…

2003 : ouverture d’une filiale en Asie

2004 : acquisition de la société Sopadis (électroménager)

2005 : achat de la marque Oxygen Audio

2005 : accord de licence Schaub Lorenz

2010 : licence THOMSON pour la téléphonie DECT

2011 : licence THOMSON pour le PEM et le traitement de l’air

2012 : licence THOMSON pour la téléphonie GSM

place_holder
place_holder
place_holder