Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

Consommation

Le Brésil va-t-il doper les ventes de téléviseurs ?

La réponse est oui, sans aucun doute. Et peut-être davantage qu’en 2010. Une équipe de France plus détendue, voire plus sympathique, des supporters au rendez-vous dans leur salon, des distributeurs qui multiplient les opérations promotionnelles.  Et des matchs diffusés en soirée heure française, donc regardables de son canapé. Un cocktail qui peut permettre de réussir de belles ventes. 

Un récent sondage Toluna/LSA indiquait que près de 10% des Français avaient déjà acheté un téléviseur en prévision de la coupe du monde. Même si il ne s’agit que d’un sondage, et non de chiffres de ventes, ses résultats démontrent qu’il y a un lien de cause à effet entre le Mondial de football et l’achat d’un téléviseur. D’autant plus que les prix ont encore baissé depuis la dernière coupe du monde de 2010, et que les technologies ont évolué. Certes, seuls quelques matchs seront filmés en 4K par Sony, mais l’opportunité de changer son téléviseur est tentante pour les consommateurs /supporters. Surtout  avec des rencontres souvent diffusées en fin d’après-midi ou le soir (18h, 21 h et minuit), avec un match d’ouverture Brésil/Croatie le 12 juin. Ce qui accentue l’avantage à la télé, des rencontres en journée ayant favorisé l’utilisation de smartphones, tablettes ou ordinateurs.

 

Toutes les enseignes ont leur promos

La distribution spécialisée va vivre à l’heure du Mondial. En souhaitant aussi de bons résultats de l’équipe de France. Déjà, celle-ci est plus sympathique que celle de 2010, le sélectionneur aussi. Et puis, c’est le Brésil, avec les couleurs vives, jaune et vert.

Ainsi  But  a décoré ses magasins de salons dédiés . « L’enjeu de cet évènement est à la hauteur des lourds investissements que nous avons réalisés. Au-delà du caractère sportif, la Coupe du monde de football est l’occasion de remobiliser nos vendeurs et nos clients autour de notre univers Brun » explique Esnault, Chef de produits TV, Vidéo et Tablettes chez But.

 

 

 

 

 

Certains adhérents Gitem communiquent, voire communient, avec leurs clients sur Facebook à l’instar du magasin de Bourbourg.

« La Coupe du monde de football reste un événement très populaire qui génère une forte visibilité et les enseignes se doivent d’y participer », déclarait pour Neomag  Françoise Vialle, Directrice de la communication chez Ex&Co. Ainsi chez Expert 700 000 prospectus liés à l’ événement ont-ils été distribués, 2 750 000 chez Pro et Cie. Ou Connexion qui offre des voyages au Brésil à ses clients.

La grande distribution est évidemment au rendez-vous du mondial, que ce soit chez Auchan ou Boulanger, dont voici quelques exemples de communication…

 

Qui sont les supporters ?

Si 32% des foyers français ont déclaré vouloir « éviter cet événement », une bonne moitié va suivre la coupe du Monde avec assiduité. Tels sont en effet  les enseignements d’une étude menée par Kantar World Panel.

 

Et cette étude dresse le portrait du superfan, près d’1 supporter sur 5. Un consommateur aisé, qui dépense, souvent abonné à une TV payante.

 

 

 

 

place_holder
place_holder
place_holder