Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

Décryptage

GSS et GSA : le choix physique et virtuel

Exception faite du secteur des biens culturels, où la Fnac et surtout Virgin (dont le dépôt de bilan vient d’être officialisé) sont touchés de plein fouet par la dématérialisation des produits vendus, les GSS spécialisées Blanc-Brun ou en équipement du foyer, comme But, sont en train de préparer le retour de la reprise, dont la date est pour l’heure encore inconnue.

En effet, si leurs résultats sont affectés au même titre que le secteur, dû en partie à une image prix moins séduisante en période de crise, les deux leaders que sont HTM et Darty savent qu’ils disposent d’un avantage certain par rapport à leurs concurrents pure players : l’implantation physique. Si Boulanger et Darty ont en 2012 affronté la crise et des difficultés internes, intégration de Saturn pour la première et changements de direction pour la seconde, les deux enseignes vont en 20136 accentuer la digitalisation de leurs magasins. A l’instar de But, qui recueille d’excellents résultats en conjuguant vente physique et on-line, Boulanger et Darty vont progressivement équiper leurs forces de ventes de tablettes. Si ce n’est pas encore flagrant aujourd’hui, leur développement en 2013 sera une priorité des deux groupes.

Retour en 2012…

 

Faut-il ouvrir une Fnac en franchise ?

 

Boulanger a encore six magasins à vendre...Mais à qui ?

 

 

 

 

 

 

 

Les GSA ne veulent pas lâcher l’électrodomestique

Durant ces dernières années, on a pu s’interroger sur la stratégie des GSA en matière d’électrodomestique. Si le petit électroménager reste une famille forte en volume, certains analystes laissaient entendre que le gros électroménager et la TV seraient réduits à une portion congrue dans les rayons des hypers. Une volonté que Neomag n’a pas ressenti lors de ses deux reportages réalisés au sein de Auchan et Leclerc.

 

 

 

place_holder
place_holder
place_holder