Suivez-nous sur
ou sur
Rechercher un article

Conjoncture

La Fnac souffre et supprime 510 emplois

310 postes en France et 200 à l’international. La Fnac a décidé d’alléger sa masse salariale suite à une baisse sensible de son chiffre d’affaires. Et les tailles budgétaires ne se feront pas que sur les salaires, mais aussi sur les loyers, les dépenses courantes… En tout, ce sont près de 80 millions d’euros que l’enseigne souhaite économiser car elle ne voit aucune amélioration conjoncturelle en 2012. Quant au plan Fnac 2015, il reste d’actualité avec notamment une politique de proximité via l’ouverture de nouveaux magasins, plus petits. Et bien sûr l’augmentation de la part du e-commerce, fnac.com restant la seule activité non touchée par la baisse des effectifs.


L’aggravation de la crise économique ces six derniers mois, des perspectives peu réjouissantes, un marché des produits techniques en chute depuis 9 mois, qui atteint par exemple pour les produits électroniques une dégradation de 15% depuis le mois d’avril*… Autant d’éléments qui ont conduit la Fnac à engager une série de mesures, qu’elle justifie ainsi : « cette dégradation de la conjoncture se traduit par une baisse significative du chiffre d’affaires 2011 de l’enseigne à -3,2%, et une baisse des performances en magasins de 5,4%. Compte-tenu de la pression accrue sur ses marges et de la faible élasticité de sa structure de coûts, la Fnac voit son résultat opérationnel courant annuel réduit de moitié. Dans ce contexte, et alors que rien ne laisse entrevoir une amélioration de la conjoncture dans les prochains mois, la Fnac annonce qu’un projet visant à générer 80 millions d’euros d’économies en année pleine a été transmis aujourd’hui aux instances représentatives.

310 postes supprimés en France
Ce projet de plan de baisse des coûts comprend un important programme de réduction des frais généraux incluant :
-La réduction drastique des dépenses courantes
-La renégociation des loyers sur l’ensemble du parc de magasins (156)
-La revue générale des contrats de prestations techniques, qu’ils concernent le Siège, les magasins ou la logistique afin d’en optimiser les conditions.
Ce projet comporte également un gel des recrutements dans l’ensemble des pays, une politique de modération salariale et la suppression de 310 postes en France.
Ces suppressions de postes porteront exclusivement sur les fonctions supports au Siège et en magasins, qui feront l’objet d’une réorganisation. Les fonctions commerciales et les équipes de Fnac.com, au coeur de la stratégie de développement de la Fnac, ne sont pas impactées par ce projet
Un plan de départs volontaires sera mis en place et la priorité de la direction est de favoriser tous les reclassements au sein du groupe. D’ores et déjà, cette réorganisation induit la création de nouveaux postes dans le cadre de la relocalisation de certaines fonctions support, qui seront proposés en priorité aux salariés concernés. En parallèle, la Fnac accompagnera tous les salariés, dont les postes ont été supprimés, dans la recherche d’un emploi ou encore d’une formation. Un ensemble complet de mesures sera proposé et discuté avec les instances représentatives du personnel.
A l’international, 200 postes, répartis sur l’ensemble des pays, seront supprimés par le non remplacement de départs.


Le réseau de magasins sera augmenté
Par ailleurs, les implantations à l’étranger seront rationalisées. Ainsi, les 4 magasins de Suisse seront opérés depuis la France dès la fin de l’année 2012. En Italie, où les conditions d’exploitation en propre ne sont plus réunies, la Fnac étudie toutes les options et prendra une décision au cours de l’exercice.
Ils se déploieront en 2012. La densification du réseau de magasins  s’intensifiera avec plus d’une dizaine d’ouvertures (Fnac à Bercy, points de vente en gares et aéroports, inauguration des nouveaux formats de proximité…).
L’enseigne va aussi développer de nouveaux produits en magasins, notamment ceux destinés aux enfants et à la famille. Ce développement se fera dans le cadre de son nouveau concept commercial visant à rendre les magasins plus attractifs pour les clients en simplifiant et améliorant l’expérience d’achat.
Ainsi, cette année la Fnac inaugurera 20 Univers « Enfants » et 24 Univers « Services », et installera dans la grande majorité de ses magasins les espaces de téléphonie SFR.
Dans le domaine du multicanal, Fnac va lancer dès cette année ses premières bornes fnac.com en magasins, mais aussi poursuivre l’élargissement progressif des flux multicanaux (clic et mag, clic et collect, clic et relais colis). En 2012, le nouveau site fnac.com pour mobile sera lancé.
Alexandre Bompard, Président Directeur Général de la Fnac déclare : « C’est en parvenant à conjuguer la mise en oeuvre de son plan d’économies et la poursuite de son ambitieux projet de développement que la Fnac retrouvera les voies de la compétitivité et d’une croissance durable. Elle réaffirmera ainsi sa place de référence sur ses marchés ».
*(source : Banque de France)

A propos de la Fnac
 L’enseigne compte plus de 17 000 collaborateurs (à fin décembre 2011) et dispose de 158 magasins : 85 en France et 73 à l'International (Belgique, Brésil, Espagne, Italie, Portugal, Suisse, Maroc).
Fnac.com a une audience moyenne de 750 000 visiteurs uniques par jour.
La Fnac réalise près de 20% de son chiffre d’affaires Groupe sur le marché du livre avec 81 librairies, 1000 libraires et plus de 50 millions de livres vendus chaque année.
 La Fnac a réalisé un chiffre d'affaires de 4 473 millions d'euros en 2010.

place_holder
place_holder
place_holder